Garoua : La deuxième vie des pneus usés

vendredi, 09 août 2019 14:12 Innocent D H

Le pont sur la Bénoué est devenu depuis quelques temps un véritable lieu d’attraction où les jeunes se joignent à la transformation des pneus usés. 

 

Au lieu dit pont Bénoué à Garoua, les fabricants des foyers métalliques, chaussures et bien d’autres objets issus des pneus usés, ont le cœur à l’ouvrage. En longueur de journée, ils s’attèlent à donner forme aux fils de fer et matières plastiques. Plusieurs qualités de barbecue et des chaussures artisanales sont exposés le long de la rue à la recherche de la clientèle. Selon Kita Aboubakar, l’un des artisans : « j’ai fabriqué une centaine de foyers, les petits, les grands et les grillages parce que la demande croît au jour le jour que ce soit dans les ménages que dans les restaurants. Surtout en cette période de la fête de la tabaski ». Même son de cloche pour Egre Bonsala fabricant des chaussures : « avec les pneus des roues, je conçois les chaussures et bien d’autres objets comme l’ornement des motos et des bicyclettes, le puisoir etc ».

 

Les artisans se frottent les mains

En cette période qui précède l’Aïd el Kebîr, c’est le moment le plus rentable pour ces artisans et vendeurs qui comptent les clients par dizaine le jour. C’est même le moment le plus attendu pour la vente des foyers artisanaux d’après Emanuel Dapoul : « c’est un bon moment pour nous Nous sommes vraiment comptant. Pour ce qui est des barbecues, le marché est favorable. Le nombre de clients est passé du simple au double pendant la période. Avec la fête de la tabaski, les musulmans se précipitent vers nous pour s’en  procurer. Même ceux qui en ont préfèrent le neuf pour cette fête », laisse entendre Emanuel Dapoul. 

 

Innocent D H 

 

Leave a comment