Fêtes de fin d’année : Les poupées africaines inondent les étales des marchés dans la cité capitale du Cameroun

mardi, 22 décembre 2020 14:53 Nicole Ricci Minyem

Une innovation, diront certains mais, il faut relever que c’est l’an passé que ces jouets ont marqué une entrée triomphante dans les boutiques, attirant le regard des parents, retenant l’attention des enfants.

 

Il faut croire que la tentative des marchands a été positivement appréciée, étant donné qu’on en trouve presque partout aujourd’hui. De belles petites choses fabriquées dans le respect du genre et habillées aux couleurs africaines, avec des coiffures qui magnifient la richesse culturelle de ce Continent.

Des poupées avec des couleurs café au lait ou ébène, mais aussi albinos que des petites filles s’arrachent dans un climat bon enfant, dans les boutiques.

L’une des promotrices de ce concept, Marie Abena parle de ce concept : « C’est au mois d’Avril 2020 que j’ai décidé de me lancer, en ouvrant la toute première boutique des poupées noires, albinos et métissées, vêtues en tenues traditionnelles. Il est vrai que pour l’instant, je me limite à présenter les Femmes Africaines, parce qu’elles sont majestueuses et parlent de la beauté de notre couleur de peau … ».

Lutter contre le complexe d’infériorité  

Une couleur de peau qui, pour quelques personnes est une tare, une malédiction et c’est la raison pour laquelle d’aucuns se lancent avec tous les risques que cela entraîne à des opérations de décapage, voulant à tous les prix avoir cette peau « jaune » qui attire tous les regards et retient l’attention.

Mais, pour la promotrice de la marque « Abena Dolls », il était question de faire un « showroom dédié aux poupées africaines, afin que les petites filles qui les voient, y découvrent la beauté, la texture de leur peau ; qu’elles prennent conscience qu’elles n’ont strictement rien à envier aux autres et, elles peuvent ainsi grandir en ayant une meilleure estime d’elles mêmes, de leur origine, de leur culture ».

C’est le même avis que partagent les parents qui ont opté pour les poupées africaines

Sonia Mveng : « Depuis presque deux ans maintenant, c’est la deuxième année, je dois le reconnaître, j’ai pris la décision d’offrir ces poupées à mes deux filles, d’abord parce qu’elles sont belles et qu’elles viennent avec un kit complet  de tenues de rechange, des bijoux, un échantillonnage de  coiffure, le nécessaire pour apprendre à faire la cuisine traditionnelle…

Mais aussi parce que dans mon enfance, j’aurais bien aimé en avoir moi aussi et puisque chaque année, on ne nous proposait que des poupées blanches, il m’arrivait de mettre la mienne de côté et de m’en fabriquer moi-même avec de la paille et des feuille mortes ; je ne peux qu’être fière aujourd’hui d’inculquer certaines valeurs de chez moi, grâce à ces poupées ».

 

Nicole Ricci Minyem  

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos