Dialogue national inclusif : La forte adhésion des populations du Nord à cette initiative présidentielle

mercredi, 11 septembre 2019 08:43 Innocent D H

Les populations de la région du Nord ont suivi de bout en bout le message du Président de la République S.E Paul Biya à la Nation ce 10 septembre 2019. Du citoyen ordinaire aux autorités administratives en passant par les acteurs politiques, chacun ne tarit pas d'éloges suite à l'annonce de la tenue d'un dialogue national inclusif au Cameroun dans les prochains jours.

 

Le message du Chef de l'Etat est perçu comme une annonce forte. Son Excellence Paul Biya qui indique dans son adresse à la Nation, la tenue d'ici la fin du mois de septembre 2019, d'un dialogue national inclusif pour discuter des problèmes qui entravent l'unité et l'intégrité territoriale du Cameroun notamment, la résolution de la crise sociopolitique dans les deux régions anglophones. Un dialogue qui, selon les propos du Chef de l'Etat va regrouper les citoyens camerounais dans leur diversité socio politique y compris ceux de la diaspora. Objectif, trouver des voies et moyens de sortie de crise afin que le pays puisse poursuivre avec sérénité sa marche résolue vers l'émergence. 

 

Les réactions des uns et des autres

Un message qui retentit ainsi dans la région du Nord comme une lueur d'espoir. Que ce soit les citoyens ordinaires, les acteurs politiques ou encore les autorités administratives, chacun a su se doter d'un canal d'écoute de ce discours du Président de la République qui a connu une diffusion radiophonique et télévisée. 

Quelques instants plus tard, dans la ville de Garoua, quelques personnes rencontrées non pas hésité de saluer l'initiative du Chef de l'Etat. C'est le cas de Théophile Abakaï, politologue qui pense : "Paul Biya a écouté, réfléchi et trouvé la réponse juste aux préoccupations de l'heure des Camerounais. Vous savez, la crise anglophone au regard du bilan, fait froid dans le dos. Aujourd'hui, apprendre que le dialogue national inclusif soit annoncé par le Chef de l'Etat qui est le garant de l'unité, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de notre pays au sens de la loi fondamentale, il me paraît être une décision d'un homme d'Etat, d'un homme sage à l'écoute de son peuple". 

Tout comme Abakaï, Maurice Pagoré, journaliste indépendant estime : "cette décision présidentielle était fortement attendue. Seule chose que nous demandons au Président de la République, c'est que même si c'est le Premier ministre qui va conduire le dialogue, il faut un suivi de près de l'évolution des choses notamment la prise en compte des avis nobles et surtout l'application stricte des résolutions qui vont découler de ce dialogue qui s'annonce historique au Cameroun".

Quant aux acteurs politiques et autorités administratives, les avis convergent et de manière globale, sont favorables à cette mesure présidentielle. Le Gouverneur de la région du Nord Jean Abate Edi'i saisit l'opportunité, il remercie le Chef de l'Etat pour cette autre marque qui traduit une fois de plus son attribut de mendiant de la paix et ses efforts inébranlables de résoudre la crise anglophone.

Au total, les populations du Nord dans une symphonie d'esprits nourrissent déjà des espoirs énormes en ce dialogue national inclusif et souhaitent qu'il contribue dans un bref délai à un retour rapide de la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun. 

 

Innocent D H

 

Leave a comment

Economie

Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:13
Cameroun : 15 entreprises forestières suspendues pour exploitation illégale

Le ministre camerounais des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, dans un communiqué rendu public, a suspendu…


Innocent D H Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:07
Cemac : La Beac confirme le ravitaillement en pièces de monnaie au cours de ce mois de novembre 2019

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des…


Santé

Danielle Ngono Efondo Publié le vendredi, 15 novembre 2019 09:15
Journée mondiale du diabète : SOS Médecins Cameroun invite le grand public à une conférence sur la maladie le 18 novembre

Hier jeudi 14 novembre, comme chaque année, a été célébré la journée mondiale du diabète. Organisée par la Fédération Internationale…


Marie MGUE Publié le jeudi, 14 novembre 2019 10:55
Santé : Le suicide serait la deuxième cause de décès chez les jeunes

Selon l’Unicef, le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15-19 ans dans le monde. Un…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.