Des journalistes scientifiques adoubent le vaccin que les populations refusent

mercredi, 14 octobre 2020 17:52 Stéphane Nzesseu

Ces journalistes scientifiques sont-ils à la solde des institutions gouvernementales qui sont décidés à vacciner les filles de 09 ans et moins ? Ceci au moment où la population camerounaise est réticente quant au projet d’inoculation de ce vaccin à leurs bambins.

 

L’association des journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la santé au Cameroun, AJC-PROSANTE annonce qu’elle est favorable à l’introduction au Cameroun du vaccin anti HPV (Human Papillomavirus). Il s’agit d’un vaccin sensé lutter contre le cancer du col de l’utérus.

Un soutien prononcé de l’association que dirige Joseph Mbeng Boum au moment où les populations sont de plus en plus réticentes à l’idée de voir leurs fillettes de 09 ans recevoir ces injections de Gardazil. Au sujet déjà de la campagne contre la polio en cours plusieurs scènes d’accrochages ont eu lieu de nombreux établissements scolaires parce que les parents n’étaient pas d’accord pour laisser vacciner leurs progénitures.

De plus, à l’heure où des voix s’élèvent dans le monde pour condamner les projets de diminution de la population mondiale en générale et africaine en particulier, l’on se demande bien à quoi rime ces vaccins à n’en plus finir qui sont inoculés chaque année aux enfants pour des maladies dont les dégâts sont insignifiants comparés au paludisme qui continue de décimer des milliers de jeunes camerounais chaque année.

Dans un environnement où le choléra et la rougeole continue de tuer des jeunes camerounais, quel est l’opportunité de vacciner à tour de bras et de manière obligatoire les enfants dans les établissements scolaires. Des questions que visiblement, l’association des journalistes scientifiques a refusé de se poser.

Le communiqué dit :

« L’Association des journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la santé au Cameroun, AJC-PROSANTE, membre de la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques, se déclare en faveur de l’introduction au Cameroun du vaccin Anti HPV qui lutte contre le cancer du col de l’utérus.

Le vaccin HPV figure désormais dès ce 12 Octobre 2020 dans le programme Elargi de Vaccination de Routine. Son introduction est le fruit du constat des dégâts causés par le papilloma virus au Cameroun et dans le monde.

Ce problème de santé publique doit être résorbé à travers l’option la plus performante en terme de prise en charge et de prévention de la maladie.

L’Association des journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la santé au Cameroun (AJC-PROSANTE) réaffirme son soutien à la vaccination au Cameroun et invite tous les parents à accepter de faire vacciner leurs enfants contre toutes formes de pathologies prévenues par la vaccination en l’occurrence le papilloma virus qui est à l’origine du cancer du col de l’utérus.

L’AJC-PROSANTE invite par ailleurs le Gouvernement de la République à travers le Ministère de la santé publique à accentuer la communication sur le bien-fondé de la vaccination au Cameroun. »

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le mercredi, 28 octobre 2020 09:56
Marché des jeux sur Smartphone en Afrique: Le camerounais Kiro’o Games fait son entrée sur play store

Grâce à une opération de Crowfunding qui a conduit à la mobilisation d’une enveloppe de 190 millions de FCFA, la…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 23 octobre 2020 17:13
Riposte au Covid-19 : Le FMI salue la transparence du Cameroun dans l’attribution des contrats

Selon Mitsuhiro Furusawa le Cameroun a fait montre de transparence dans l’attribution des contrats aux entreprises, en rapport avec le…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.