Début du recasement des victimes de la catastrophe de Gouache

mardi, 05 novembre 2019 08:02 N.O

Les autorités de la région de l’Ouest ont entamé ce lundi 04 novembre l’installation de plus de 180 familles sur un espace de 17 hectares. Ce sont au total 181 familles à recaser sur les sites de Loumgouo et Latsit après le drame de Gouache.

 

Selon plusieurs sources, à Latsit, non loin de la chefferie supérieure Bamengoum, l’opération de viabilisation du site par le génie-militaire est en cours. Il est question pour eux, d’aménager les voies d’accès sur le site de recasement. Il sera enlevée la portion dédiée au recasement proprement dit, a indiqué Jackson Kamgaing, directeur du Génie-militaire.

Rappelons que les opérations de fouille à Gouache dans l’arrondissement de Bafoussam III se sont achevées dimanche 03 novembre avec le renfort du Génie-militaire. Ensuite, le comité piloté par le préfet de la Mifi, M. Chaïbou, chargé de recenser et d’identifier les victimes décédées et rescapées de la catastrophe a rendu sa copie.

Pour l’heure, 133 familles ont commencé à être logées de façon provisoire par des mécènes. L’on apprend par exemple qu’un hôtel d’une soixantaine de chambres a été mis à la disposition des familles ayant survécu à l’éboulement de terrain qui a fait 43 morts la semaine dernière dans cette localités de l’arrondissement de Bafoussam 3e. Des appuis qui visent le recasement des victimes appelées à déguerpir de la zone sinistrée.

Le rapport du préfet de la Mifi fait état de 986 personnes impactées qui recevront des kits (matelas, couverture, savon, riz, eau etc.) mardi 05 novembre au cours d’une cérémonie présidée par Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale à Bafoussam.

Le quartier Gouache, qui a subi un éboulement le 28 octobre 2019, a reçu la visite du Préfet du département de la Mifi dont dépend l’arrondissement de Bafoussam III dans la région de l’Ouest. Lors de sa descente le vendredi 1er novembre 2019, l’autorité était accompagnée d’experts de l’habitat. Objectif: évaluer les capacités techniques des maisons concernées par le rasement.

Lire aussi : Eboulement à Bafoussam : Les autorités ont trouvé un site de recasement pour les sinistrés

En compagnie d’une équipe d’experts du ministère de l’habitat et du développement urbain, l’autorité administrative tente de trouver des solutions adéquates pour pallier les tristes événements dans les jours à venir. L’éboulement de terrain survenu au quartier Gouaché fin octobre 2019, résulte du non-respect des règles d’urbanisation par les riverains, selon plusieurs experts.

 

N.O

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.