Culture : Annie Anzouer ouvre un restaurant à Douala, "Anzouer Village"

jeudi, 02 juillet 2020 10:01 Stéphane NZESSEU

Au delà de sa belle voix perçante, la belle Kribienne a décidé de percer désormais dans une activité économique qui n'est que le continuum de ce qu'elle sait si bien faire : cuisiner d’alléchants petits plats.

 

Tous ceux qui ont une fois de leur vie goutter à la cuisine d'Annie Anzouer ne vous diront pas le contraire. C'est une "as" des marmites et des couteaux. Cette douceur et ce charme qu'on ressent à chaque fois qu'on écoute ses belles productions musicales, elle les transportes à toutes les occasions dans les assiettes qu'elle prépare. C'est toujours avec le même regard vif et séduisant qu'elle veille à servir à ses convives le meilleur des richesses culinaires de chez nous, mais aussi d'ailleurs.

Pour en faire profiter ce talent et cette vertu au plus grand nombre, Annie Anzouer a mis sur pied tout un petit village. Un village autour de la musique et de la cuisine. On y mange et on écoute de la bonne musique camerounaise. Le restaurant dénommé "Anzouer Village" est avant tout un espace pour se restaurer et se sentir bien. Air conditionné de qualité, décoration colorée, une disposition harmonieuse des meubles. Un cadre agréable à vivre. On n'est pas pressé de partir. Ce d'autant plus que de belles sonorités viennent nous bercer les tympans...

A la cuisine, c'est Maman Annie elle même qui tient les casseroles. Ses spécialités, les divers plats d'escargots, le folong et d'autres légumes de chez nous, des variétés de viande de brousse (pour les connaisseurs), sans oublier le poisson que ce soit d'eau douce ou autre. Qui pourrait imaginer le village d'Annie Anzouer sans poisson.

Plusieurs grands noms de la communication et de la musique y ont déjà défilé et pourtant le restaurant n'a que quelques semaines d'existence. Cyrille Bojiko et tout le personnel de Radio Balafon, Salatiel pour ne citer que ceux là. Pour y aller c'est très simple. Il suffit de prendre la route pour le quartier Kotto à Douala. Une fois aux lieux dits "fin goudron mbangue" et "entrée Johannesburg" vous n'allez pas louper ce merveilleux espace : Anzouer Village.

Dans un contexte où de plus en plus d'artistes musiciens ont du mal à gérer leurs fins de carrière, cette belle initiative apparaît comme une belle solution palliative. Permettant à la star de multiplier des sources de revenus pour ne pas se trouver en grande difficulté financière en cas de maladie. 

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.