Crise anglophone : Finalement, c’est ATANGA NJI qui avait raison

mercredi, 23 décembre 2020 13:55 Stéphane Nzesseu

Dès les premières heures de cette crise dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest, le Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation à l’époque a clairement fait savoir qu’il s’agissait de personnes tapis dans l’ombre animées par une quête effrénée de pouvoir, qui instrumentalisaient une cause à des fins égoïstes.

 

De 2016 à ce jour, il y a eu de nombreux évènements qui peuvent étayer la prise de position initiale de Paul ATANGA NJI. La dernière preuve qu’on pourrait ajouter à ces éléments abondamment relayés par la presse, c’est cette déclaration du Cardinal Christian TUMI. L’archevêque émérite affirme dans un entretien accordé à Sputnik « J’ai déjà rencontré quelques-uns de ces hommes [les séparatistes armés, ndlr] qui sont dans la brousse avec des armes. Aujourd’hui, certains d’entre eux ne savent même plus pourquoi ils luttent. Il semblerait que ceux qui sont aux États-Unis et qui militent pour la création d’un État indépendant [les leaders de la sécession, ndlr] leur aient dit que les Nations unies allaient intervenir et que le conflit se réglerait en une année. Mais ces leaders ne maîtrisent plus la situation. »

 

On lit clairement que ce sont ceux qui sont aux Etats Unis qui militent pour la séparation du pays en deux. Et il est facile de comprendre pourquoi ils choisissent de telles extrêmes. Avoir un Etat à part permettrait, de se tailler une position de pouvoir et d’exercer sur les populations le magister de l’argent. Car, si ces personnes ont réussi à trouver des stratégies et mettre en place un tel déploiement pour créer et entretenir une guerre sans fins durant des années, c’est dire qu’ils étaient également capables du meilleur. C’est-à-dire entretenir des village sentiers et mettre en branle un véritable mouvement de développement dans les contrées et donner un réel épanouissement aux populations. Qui est capable du pire, peut aussi l’être du meilleur.

 

Aujourd’hui, les assaillants venus du Nigéria qu’ils ne se sont pas empêchés de financer sont fatigués. Les habitants des villages qu’ils voulaient protéger et pour qui ils disaient lutter, n’ont plus suffisamment à manger. Puisqu’ils ne vont plus dans leurs plantations régulièrement. De plus, l’activité commerciale est complètement exsangue. Au final, c’est bien à la prophétie de Paul ATANGA NJI qu’on retourne. Celle où il annonçait que la paix reviendra dans les villes et villages du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.