11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues

Crise anglophone : environ 7 000 habitants fuient la ville de Kumba

mardi, 27 août 2019 07:45 Otric N.

C'est l'histoire des personnes inondant les agences de voyages et les gares routières pour fuir les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun suite aux menaces des séparatistes.

 

Au moins 7 000 personnes auraient quitté Kumba en une semaine pour échapper à une opération de bouclage controversée annoncée par des militants séparatistes. Les familles craignent que la mesure visant à entraver la reprise efficace des cours et à protester contre la peine de prison à vie infligée aux dirigeants de l'Ambazonie n'entraîne des fusillades.

Noah Mkwo, président de la gare routière de « Buea Road Bus » à Kumba a déclaré aux journalistes qu'au jeudi 22 août 2019, plus de 7000 personnes avaient quitté la ville. Il a déclaré que le nombre sans précédent de passagers pourrait être lié à l'arrêt rendu le mardi 20 août par le tribunal militaire de Yaoundé. Le tribunal a imposé une peine d'emprisonnement à perpétuité à des militants séparatistes de première ligne, ce qui a créé un climat d'insécurité dans les régions anglophones.

"Jusqu'à présent, nous avons beaucoup de confusion à la gare routière. Les gens s'enfuient et nous ne savons pas pourquoi ils s'enfuient. Vous venez à la gare routière le matin, les gens sont pressés de voyager et tous se rendent à Douala, Yaoundé et d'autres villes francophones. Nous essayons donc de demander au gouvernement d'agir. Peut-être ont-ils peur de ce qui s'est passé dans la matinée de mardi", a dit Mkwo.

"Nous essayons de savoir quel est le problème. Tout le monde emmène tous ses enfants hors de la ville. Nous espérons que les écoles reprendront ici, mais nous ne savons pas vraiment ce qui se passe. Nous supplions le gouvernement de voir comment il peut résoudre cette situation", a imploré Mkwo.

Fombang Nelson, directeur de l'agence de voyage Mondial, a déclaré aux journalistes que les passagers se dirigeaient également vers les régions du Centre et de l’Ouest. Il a dit que les femmes et les enfants constituent la majorité de ceux qui ont voyagé au cours des deux derniers jours.

Fombang a déclaré que ceux qui s'échappent prévoient un environnement hostile dans les semaines à venir, ce qui pourrait entraver la reprise de l'école. La frénésie des voyages d'urgence était la même dans les autres gares routières. Des dizaines de personnes se sont mises en route pour se rendre dans les agences, se précipitant pour réserver un billet pour le voyage au départ de Kumba.

Le trafic humain dans les rues de Kumba a considérablement diminué. On ne voit que peu de motos et de taxis municipaux en circulation. Les marchés étaient plutôt surpeuplés, les familles achetant de la nourriture en prévision du confinement.

 

Otric N. 

 

Leave a comment

Quelques mois après la visite du sous-secrétaire d’Etat américain chargé des affaires africaines, Tibor Nagy, des membres du congrès américain sont annoncés.…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930