Contrefaçon : Des trafiquants de whisky frelaté démantelé dans la région de l’Est Cameroun

lundi, 11 novembre 2019 11:22 Danielle Ngono Efondo

Le 4 novembre dernier, trois hommes (maîtres d’hôtels et cuisiniers), ont été interpellés par les agents du commissariat de sécurité publique de Kentzou (Région de l’Est).

 

Selon plusieurs sources, le travail axé sur le renseignement a permis de démanteler ces spécialistes de fabrication des boissons frelatés. Mais bien avant, des stratégies ont été employées pour les mettre le grappin dessus. « On a fait une recherche auprès des personnes spécialisées dans le faux. Nous avons été convaincus que ces hors-la-loi font des mélanges des jus et de whisky (…). Cette activité mafieuse est centrée sur des mélanges sans contrôle technique déversés sur le marché de consommation », a confié une source policière proche du dossier.

Comment procèdent-ils pour confectionner ces produits frelatés ? L’un des interpellés explique le processus de fabrication. « On prend deux bouteilles de whisky d’origine pour en fabriquer quatre à six bouteilles. Le mélange se fait avec le coca whisky. Nous le faisons à la demande des clients. Ces whiskies que nous fabriquons sont à la portée des organisateurs des cérémonies », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : «  Les clients achètent pour des cérémonies multiples. Dès que les clients passent la commande, le processus de fabrication est lancé. Nous achetons le whisky d’origine pour faire le mélange. Les clients savent ce qu’ils achètent car le prix est relativement bas. Nous ne les trompons pas. Ils connaissent la qualité du produit acheté par les connaisseurs lors de l’organisation de leurs cérémonies ».

Pour l’heure, les trois hommes méditent leur sort dans les cellules de la police judiciaire à Kentzou où ils ont été appréhendés.

Whisky frelaté un danger pour les populations

Au Cameroun, le whisky se vend désormais aux « pauvres »... Depuis trop longtemps le vénérable breuvage écossais se refusait aux petits budgets, trop cher pour la part la plus démunie de la population – la plus nombreuse. L’injustice est désormais réparée. Les whiskies frelatés s’arrachent à bas prix sur les étals des grandes villes comme de l’arrière-pays. Malgré les dangers saillants que comporte l’alcool frelaté, il reste un fléau ravageur au Cameroun. Le gouvernement a bien tenté d’interdire la consommation d’alcool frelaté. Mais les arrêtés ministériels n’ont pour l’heure pas fait reculer le fléau. Si les breuvages en question ont tous l’apparence du whisky, ils sont loin d’en avoir les qualités.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le mardi, 31 mars 2020 11:37
Cameroun : Une cinquantaine d’entreprises réfractaires à l’exploitation transparente des forêts

Ce sont plus de 50% des entreprises forestières au Cameroun qui traînent encore les pas dans l’appropriation du concept de…


Innocent D H Publié le lundi, 30 mars 2020 13:33
Incidences du Covid-19 : Les Etats de la Cemac souhaitent l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures

Brazzaville, la capitale du Congo a accueilli ce 28 mars 2020, la troisième session extraordinaire du Comité de pilotage (Copil)…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.