Construction d’un hôtel 5 étoiles au bord du Lac municipal de Yaoundé : Un investissement apparaît au rabais

mardi, 17 septembre 2019 14:10 Otric N.

De l’avis de plusieurs spécialistes, ce projet est peu valorisant, comparativement au projet de valorisation touristique et économique de ce lac municipal, pour lequel, quatre conventions de financement respectives ont déjà été paraphées avec des banques d’investissement étrangères.

 

Le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), Henri Eyebe Ayissi, a annoncé avoir signé, le 10 septembre dernier, un contrat de bail emphytéotique avec le belge IIDG/Hôtel Group, pour la construction d’un deuxième hôtel 5 étoiles au Cameroun après celui de Douala, de la chaîne Radisson Blu sur les bords du lac municipal de Yaoundé. La date de démarrage des travaux reste imprécise, mais l’investisseur belge se donne 24 mois pour livrer l’infrastructure à partir du premier coup de pioche sur le chantier. Coût de l’investissement : 76 milliards Fcfa.

A travers ce contrat, le gouvernement semble définitivement avoir opté pour la sous-traitance de l’aménagement au compte-goutte de ce plan d’eau autour duquel il affichait pourtant plus d’ambitions depuis une vingtaine d’années.

En effet, révèlent nos confrères de Eco Matin, si la fiche technique du complexe hôtelier à construire renseigne que celui-ci comportera des restaurants de classe internationale, un centre de remise en forme, de boutiques et des espaces de détente et de loisirs, cet investissement apparaît au rabais, comparativement au projet de valorisation touristique et économique de ce lac municipal, pour lequel, quatre conventions de financement respectives ont déjà été paraphées avec des banques d’investissement étrangères.

Pour la première phase des travaux, le gouvernement avait même déjà retenu une entreprise espagnole, Acciona en l’occurrence, pour procéder à la dépollution et à l’assainissement des eaux du lac afin d’y installer des équipements de sport nautique. Il faut relever que, la première vocation de ce plan d’eau, aménagé pour la première fois par l’homme d’affaires grec, Georges Kyriakides dans les années 1960, était d’accueillir des compétitions de natation.

Ce projet englobait également l’aménagement de l’ensemble de la vallée de la Mingoa, située en contre-bas du lac, sur une superficie de près de 250 ha comprenant le périmètre délimité par le boulevard de la Réunification jusqu’au carrefour de la Voirie municipale, où la rivière Mingoa vient se jeter dans le Mfoundi, la Place Charles Atangana, les abords du Musée national, le Boulevard Manga Bell, etc.

Au demeurant, le projet d’aménagement du lac municipal de Yaoundé était pour le gouvernement un projet gigantesque dont l’hôtel 5 étoiles et ses annexes que va finalement construire Radisson Blu, ne constituaient qu’une des phases.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.