Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2419670
Confirmed
5814885
Deaths
360412
CAMEROUN
Recovered
1996
Confirmed
5436
Deaths
175

Affaire fondation Ayah Abine : Que « la vérité » triomphe

mercredi, 08 janvier 2020 09:10 Nicole Ricci Minyem

Accusé d’avoir livré des armes aux sécessionnistes dans le but d’intensifier la guerre et de maintenir un état de psychose au sein des populationsdans les régions du Nord et du Sud Ouest sous le prétexte de faire des dons, le président de l’organisation non gouvernementale qui porte le même nom, a multiplié les sorties médiatiques au cours desquelles il entend poursuivre ses « pourfendeurs » en justice.

 

La première sortie du fils du juriste et homme politique camerounais Ayah Paul Abine était sur les antennes d’Equinoxe Tv, dans le cadre de l’émission « Bonjour Chez Vous ».

Face à ce qu’il considère comme une cabale, il a pris la résolution de porter plainte, en précisant qu’un collège d’avocats est déjà constitué pour lui permettre de laver le nom de son père de même que l’image de cette fondation consacrée selon lui, à apporter du soutien aux blessés de la crise dans les régions du Nord et du Sud Ouest : « Nous allons porter  plainte contre le Dr Success Nkonfor. Les magistrats doivent lui demander les preuves de ses déclarations. Où et comment la Fondation Ayah a livré les armes aux sécessionnistes » ?

Une résolution qu’il a réitéré ce Mardi, lors d’une conférence de presse donnée dans la cité capitale politique du Cameroun mais cette fois, en agrandissant la liste des personnes qui seront face aux juges car d’après lui, il serait victime d’une cabale médiatique orchestrée par certaines chaînes de télévision, des journalistes et quelques foras dans les réseaux sociaux : « L’organisation non gouvernementale mise en place par Paul Ayah Abine, mon père, candidat à l’élection présidentielle de 2011 et classé 5ème, qui n’a jamais caché qu’il est pour le fédéralisme et non pour la sécession, fait l’objet de diffamation, de propagation de fausses nouvelles, de chantage et d’injures. Cette fondation dont je suis le président tient à informé tout le monde qu’elle a saisi le tribunal de première instance de Yaoundé, contre Dr Success Nkongho, Frankline Njume, Ernest Obama, la chaîne de télévision Vision 4, le journal l’Anecdote et la plate – forme Facebook dénommée ma kontri pipo Dem… ».

Lire aussi : Crise anglophone : les vraies fausses accusations de Dr Success Nkongho

Ayah Ayah Abine Fils, devant les Hommes des médias, s’est voulu plus précis : « Ces individus ont de façon répétitive, véhiculé l’information selon laquelle la fondation Ayah est responsable de l’achat, l’importation, la transposition et la distribution des armes de guerre aux amba boys… ».  

Même s’il dit accorder toute sa confiance à la justice de son pays, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il veut que l’accompagnent dans la recherche de la vérité, Interpole, la police judiciaire du Cameroun, les représentations diplomatiques, l’administration de Facebook, et affirme en outre que des plaintes seront déposées aux Etats Unis et en Europe et au Royaume Uni.

 

 

Nicole Ricci Minyem

 
 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.