Affaire Ernest Obama : Christian PENDA EKOKA condamne l’humiliation du journaliste

mercredi, 24 juin 2020 08:36 Stéphane NZESSEU

L’allié politique de Maurice Kamto et du MRC n’est pas resté indifférent quant aux actes de violation de droit de l’homme pratiqués par les membres de l’équipe du Président Jean Pierre Amougou Belinga à l'endroit du journaliste Ernest OBAMA.

 

Dans un tweet publié ce mardi matin, le président du mouvement Agir évoque pour le déplorer les agissements du patron de VISION 4. Pour Penda EKOKA, ce qui arrive en ce moment au journaliste est le reflet de la mauvaise qualité de notre justice, qui se fait manipuler dans tous les sens. Ce qui a pour conséquence de faire quitter le Cameroun de l'Etat de droit pour rétrograder le pays à l'État de nature. De manière exhaustive, Christian PENDA EKOKA fait savoir :

« L'affaire Ernest Obama est une parfaite illustration de l'appropriation des pouvoirs d'Etat, dans le cas d'espèce son volet judiciaire, par des individus à des fins personnelles. Cette dérive de l'État de droit vers l'état de nature est la conséquence du modèle de personnification du pouvoir politique, marqueur du magistère de Biya dès son accession au pouvoir.

Seule la loi de la jungle autoriserait qu'un individu utilise ainsi, en toute impunité, les appareils médiatique, judiciaire et répressif pour instruire, juger, arrêter et condamner aux fins de sa propagande propre et de la manipulation de l'opinion. La bureaucratie judiciaire doit elle-même regarder interloquée ces agissements. Hélas, c'est ce qu'il arrive lorsque l'élite, toutes catégories socio-professionnelles confondues, est devenue une caste corrompue et prévaricatrice, dérogeant à sa fonction de vigile des valeurs fondamentales. Faites remonter la scène au sommet de l'État, événement possible et pas du tout improbable, et vous comprendrez que le pays est sur une pente fort dangereuse ».

Les positions de Christian PENDA EKOKA peuvent se justifier quand on sait que dans cette procédure, la plainte a été déposée bien après l’arrestation du concerné. Alors que pour se justifier les auteurs de ce raté en matière de procédure pénal on fait savoir qu’il s’agissait d’un cas de flagrance. Or, depuis quelques jours, on constate bien que ce n’est pas la procédure en cas de flagrance qui est appliqué.

Puisqu’il est encore recherché ici les preuves de la commission des infractions qui lui sont reprochés. Ernest OBAMA, après une longue journée passée au parquet à être auditionné, est retourné dans les cellules de la gendarmerie du Lac pour attendre d'être à nouveau convoqué ou libéré sous caution, selon la bonne humeur du magistrat.

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le jeudi, 02 juillet 2020 09:24
Zone de libre-échange : La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique promet son soutien au Cameroun

Cette bonne nouvelle a été révélée au cours d’une audience au ministère du Commerce le 25 juin 2020. En effet,…


Mfoungo Publié le samedi, 27 juin 2020 13:00
La Santé Traditionnelle : « Axe de développement non négligeable pour l'économie nationale »

Tel est le point de vue développé par l’honorable François Biba – Député Pcrn après la rencontre le 25 Juin…


Santé

N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Innocent D H Publié le lundi, 15 juin 2020 11:08
Journée mondiale du donneur de Sang : Les populations de la région du Nord sensibilisées sur l’importance du don volontaire de sang

La célébration de la Journée mondiale du donneur de Sang ce dimanche, 14 juin 2020 dans la région du Nord…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.