Accident de Ndikinemeki : « La mort ne connaît pas de parti politique » Raphael Endougou

mardi, 29 décembre 2020 00:06 Stéphane Nzesseu

Le militant du RDPC, invité sur le plateau de l’émission « Equinoxe soir » ce lundi soir, était très en colère contre les dirigeants de notre pays. Ceux-là qui chaque jour voient les camerounais périr dans les accidents de la circulation sans faire grand-chose.

 

Raphael Endougou est quasiment sorti de ses gongs sur le plateau de la télévision bleue de Douala ce lundi soir. Réagissant au cours de l’émission que présente Serge Alain OTTOU sur la question de la cause de cet autre accident survenu sur la Nationale N° 4, le militant du RDPC a tenu a souligné le fait que les autorités camerounaises ne sont pas sincères dans les démarches qu’ils adoptent en matière de sécurité routière. Pour Raphaël Endougou, les membres du gouvernement en charge des questions de la route ne doivent pas transporter les questions politiques partout. Pur lui « la mort ne connaît pas de parti politique ». Mr Endougou renchérit « souvenez-vous de ce que Françoise Foning est morte sur cette route, c’est dans les même conditions que le ministre Kontchou Kouomegni a fait l’accident qui l’a pratiquement rendu immobile aujourd’hui. » Pour lui, les gouvernants sont « tous coupables ».

 

Par ailleurs, le militant du RDPC fait remarquer que la gestion des hommes qui travaillent dans les agences de voyages n’est pas bonne. Comment comprendre qu’un conducteur touche 100.000 fcfa le mois alors qu’il conduit des centaines de personnes par jour et dont on connaît les coûts des transports. Il faut que les responsables des agences de voyage fassent plus d’effort. Mais il reconnaît aussi que les conducteurs sont également coupables parce qu’ils acceptent ces situations parce qu’ils estiment pouvoir profiter de ce que certains passagers peuvent descendre en route pour qu’ils prennent d’autres client dont les montants de transports vont entrer dans leurs poches propres.

D’autres part, comment comprendre que dans un environnement où il y a des visites techniques obligatoires, des véhicules en mauvais état de circulation sont encore visibles sur les axes routiers. Raphaël Endougou souligne également les questions liées aux questions de signalisation sur les route, la matérialisation des différentes voies sur les axes routiers. « Tous coupables, parce que ceux qui nous gouvernent ne pensent pas qu’il y aura des accidents », ils n’anticipent pas véritablement sur ce qui peut arriver. Il faut sanctionner même les acteurs de l’administration qui ne font pas leur travail convenablement.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.