« Le Nyama » de Aveiro Djess : La musique qui rassemble tous les camerounais

jeudi, 26 novembre 2020 23:37 Stéphane Nzesseu

Dans les quartiers, taxis, bars, boîtes de nuit, c’est le refrain le plus exécuté par les camerounais depuis quelques semaines : « nous tous on falla le nyama, personne ne ya mo le ngueme ». Une musique qui fédère tous les camerounais et même au-delà.

 

Une semaine après la sortie sur Youtube du vidéogramme du titre « Le Nyama », la chanson affiche plus d’un million 200 mille vues. Et ce n’est que le début. D’ailleurs, cette chanson fait partie de ces musiques qui étaient très attendues, bien avant sa sortie officielle. Sur Tik Tok (le réseau social de l’empire du milieu), une séquence de la musique avait déjà fait le tour de la plate-forme.

Tout le monde falla le nyama …

En argot camerounais, « falla le nyama » signifie chercher de l'argent (contrairement à la nyama qui veut dire la nourriture). Se nourrir fait partie des besoins élémentaires des hommes. C’est d’ailleurs classé parmi les éléments de la base de la pyramide des besoins de Maslow. Se nourrir est un droit fondamental. Et au Cameroun come dans plusieurs pays dans le monde, trouver de quoi manger reste un défi permanent pour des millions, voir des milliards de personnes dans le monde.

Au Cameroun, ce sont les opérateurs de l’économie informelle, ceux qui vivent dans la précarité et sont obligés chaque jour de travailler dur pour s’assurer de quoi manger. Et dans notre pays, ça va plus loin. Puisque, de nombreux agents de l’Etat sont sous payés et n’arrivent pas toujours à joindre les deux bouts. Cette chanson apparaît donc comme une consolation, mais aussi un encouragement à la persévérance. Pour un instant, on oublie les clivages politiques et ethniques pour se retrouver autour d’une question qui nous concerne tous, ce que nous allons mettre dans la bouche.

Une chanson qui parle au monde entier …

Selon un rapport des Nations unies, la faim a progressé dans le monde en 2019. Et cela devrait encore s'aggraver en 2020 en raison de la crise économique et sociale liée au Covid-19.

Près d'un humain sur neuf souffrait de sous-alimentation chronique en 2019, une proportion appelée à s'aggraver en raison de la pandémie de Covid-19, selon un rapport annuel (2019) de l'ONU. D'après les dernières estimations, la faim touchait l'an dernier environ 690 millions de personnes, soit 8,9% de la population mondiale, peut-on lire dans le rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), rédigé avec le concours du Fonds international pour le développement de l'agriculture, de l'Unicef, du Programme alimentaire mondial et de l'Organisation mondiale de la santé.

Ici, on ne parle que de ceux qui sont en sous-alimentation. Il faut encore décompter ces milliards de citoyens du monde qui ont un revenu précaire et qui sont obligés de travailler dur jour après jour pour être sûr de faire bouillir la marmite à la maison. La chanson de Aveiro Djess s’adresse donc en premier à cette frange de la population. L’histoire de cette chanson ne fait que commencer.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.