Que se passe-t-il a la mairie de Yaoundé 6 ?

samedi, 12 janvier 2019 10:02 Mfoungo

 
Le personnel de la commune de Jacques Yoki Onana est sur le qui-vive. Et pour cause, le non paiement de leurs salaires et des autres charges incompressibles de la Mairie. Un doigt est pointé sur madame Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, la receveur municipal de Yaoundé 6.
 
La mairie de Yaoundé 6 est au bord de la déstabilisation. La raison, le refus du receveur municipal, Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, de payer les factures liées aux dépenses incompressibles de la Commune. Depuis près de cinq trimestres, soit environ 15 mois, Jacques Yoki Onana le maire et ses adjoints, n'ont pas reçu un leurs indemnités pour le fonctionnement à l'instar des frais de carburant. A cela, il faut ajouter trois mois d'arrierés d'indemnités de fonction, ainsi que des reliquats des frais de session des conseils municipaux.
 
Le 21 décembre 2018, à la veille des fêtes, les personnels temporaires ne sont pas encore payés. Sans raison particulière, le receveur refuse de leurs verser leurs émoluments, allant ainsi à l'encontre des prescriptions données par l'ordonnateur des depenses, monsieur Maire.
 
En colère, ceux ci vont la prendre en otage dans les services de la mairie. Le personnel temporaire de la mairie de Yaoundé 6 va eriger des barricades et des chaînes tout autour du bureau du receveur municipal, question de la contraindre par ce moyen à ne pas quitter son bureau tant qu'elle n'avait pas régler ce différend. C'est grâce à l'intervention du sous-préfet de Yaoundé 6 que dame Bindelé Bi Assen sera libérée. C'est lui qui persuadera par ailleurs le receveur de payer comme il se doit les employés temporaires en colère. C'est finalement autour de 22h ce 21 décembre que le receveur effectuera les paiements. Or, il est institué que c'est tous les 15 du mois que ceux ci doivent entrer en possession de leurs mensualités. 
 
Déjà, plusieurs sources rapportent que Bindelé Bi Assen Gisèle epse Tibi, est une absentéiste notoire dont il relève d'un exploit, de la trouver en poste. Toute chose qui selon nos informations paralysent le fonctionnement de la mairie de Yaoundé 6. Une commune qui aux dires des populations, brille pourtant de mille feux, depuis qu'elle est passée entre les mains de Jacques Yoki Onana, le plus jeune maire de la capitale.
 
 
Désignée receveur municipal de Yaoundé 6 en 2013 par l'ancien ministre des Finances Alamine Ousmane Mey, Bindelé Bi Assen, a toujours eu des relations très houleuses avec les différents exécutifs municipaux successifs.
 
Plus encore, il est de notoriété que Madame le receveur municipal de la commune urbaine de Yaoundé 6, ferme son téléphone pendant des semaines, et n'a que faire des activités de la mairie qui nécessitent le décaissement des fonds. "Quand bien même son téléphone sonnerait, elle ne decroche même pas les appels du maire " reconnaît un conseiller municipal.
 
La solution serait que le ministère des Finances démissionne dame Bindelé de ses fonctions de receveur municipal de la commune de Yaoundé 6. Sinon par cet attitude, elle continuera de paralyser le fonctionnement de cette Mairie pourtant en plein essor. Ce ne sera pas la première fois qu'on abouti à une telle décision. En 2008, le receveur de la commune de Douala Ve, Angelbert Essomba Bengono avait été suspendu par le gouverneur du Littoral de l'époque, Faï Yengo Francis. L'année d'après c'est un conflit entre le Maire de Douala 2e, Denise Fampou, et son receveur municipal qui s'achève par la suspension du receveur Eyike Baenla.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment