Forêt communautaire d'Effoulanemeyong : plan d'action 2019 élaboré

mercredi, 06 février 2019 08:35 Ferdin N.

Le plan qui sera soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale élective qui se tiendra samedi prochain, vise entre autres à consolider les acquis, à améliorer davantage les conditions de vie de la communauté ainsi que les rentrées financières à travers la recherche de nouveaux partenaires à même d'exploiter dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant, les essences ligneuses jusqu'ici préservées.

 “Onze février, fête de la jeunesse, pour faire décoller notre pays. Levons nous et travaillons…”. C'est sous les paroles de ce chant, scandé à tue-tête par des élèves en pleine répétition du défilé du 11 février prochain, que les membres du comité exécutif de gestion de la forêt communautaire d'Effoulanemeyong d'Akom ont été accueillis hier mardi à l'école publique d'Akom où ils ont tenu une réunion. A l'ordre du jour, l'élaboration pour l'année 2019, du plan devant guider les actions de cette association communautaire, avec pour objectif déclaré, de faire profiter à tous, des ressources issues de l'exploitation de cette forêt. S'étendant sur plus de 4500 hectares, La forêt communautaire d'Effoulanemeyong amorce cet an 2019, sa 3ème d'année d'existence et la 2ème d'exploitation.

Le plan élaboré prévoit : l’amélioration des rentrées financières à travers la recherche de nouveaux partenaires à même  d'exploiter des essences rares jusque là préservées telles que : le Tali, l’Okan, l'Ayous. IL prévoit aussi l'amélioration du cadre de vie à travers la construction d'une case communautaire et l’achat de deux presses à brique, l'amélioration de l'accès à l'eau potable à travers l'aménagement des sources et puits, des appuis à l'éducation, la santé, la formation, entre autres.

Il convient de préciser que l'essentiel des ressources de cette association communautaire provient de la coupe de bois en débité. Activité qui jusqu’ici a rapportée d'importantes ressources, principalement utilisées la premières années, de l'aveu du président en exercice, Enama Marcel, pour l'achèvement du plan simple de gestion pour une convention de 25 ans avec l'Etat.

Si l'exécutif de cette forêt communautaire se montre satisfait du travail abattu jusqu'ici, il est à noter que ce satisfecit contraste singulièrement avec l'appréciation de certains membres qui s'estiment lésés dans le partage des ressources générées. “Ce qui fait problème avec certains de nos membres, c'est qu'ils s'attendent à un partage d'argent après chaque vente de bois. Il ne s'agit pas de cela. Les ressources engrangées sont déposées  dans un compte”. Déclare monsieur Mvondo Mathieu, Secrétariat Général. Quoiqu'il en soit, pas moins de 4000.000 FCFA sont en caisse selon les membres du bureau qui invitent les populations à prendre leur mal en patience, le meilleur restant à venir. 

Ferdin N.

Leave a comment