Nord : enfin viennent les vraies premières pluies

lundi, 15 avril 2019 09:49 Innocent D.H

Samedi en après midi, plusieurs localités de la région du Nord au Cameroun ont été arrosées par les pluies.

 

Les souvenirs sont encore frais dans les mémoires, il y a un mois l'on assistait à une alerte de la nature dans la région du Nord avec des fines gouttelettes. C'étaient les arrondissements de Pitoa et de Tchéboa à Ngong qui en avaient plus bénéficié. Les informations donné par les services de la météorologie faisaient état de ce que 37 ans se sont écoulés et l'on n'a plus jamais assisté à une pareille surprise avec les premières pluies en mois de mars. Selon eux, il s'agirait d'un phénomène de changement climatique marqué dans cette partie du pays par le dérèglement du climat dû aux coupes anarchiques des arbres par certaines populations. Les mêmes sources expliquaient que les gouttelettes du mois de mars jugées trop tôt augureraient un retour imminent des pluies dans le Nord. 

 

Confirmation en est faite hier. Plusieurs localités ont été bien arrosées par les pluies pendant des heures. A en croire les uns et les autres, le département de la Bénoué, le Mayo-Louti et certaines parties du Mayo-Rey seraient les heureux bénéficiaires de ces pluies. 

 

Une nouvelle qui est non seulement bonne, mais tombe à pic pour les populations qui subissaient déjà les effets de la grande canicule qui rendaient difficile leur quotidien. "Après la pluie, c'est le beau temps", a-t-on coutume de le dire, un climat doux a cours depuis hier dans les différentes contrées qui ont reçu la visite de dame pluie.

 

Outre la plus value au plan de la température qui a considérablement baissé, les populations de la région du Nord constituées en majeure partie des paysans, le retour des pluies est un signe de la grâce divine les invitant à renouer dans les prochains jours avec les travaux champêtres. Objectif, assurer non seulement la survie en pitance quotidienne de la communauté, mais aussi songer aux cultures de rentes qui sont innombrables. Toutefois, selon les indiscrétions de ces paysans, ils attendent encore s'assurer de la régularité des pluies et de l'augmentation de la pluviométrie dans les jours à venir pour reprendre véritablement le chemin des champs.  

 

Innocent D.H

Leave a comment