Loi sur la culture : Mani Bella dénonce la loi culturicide

samedi, 04 juillet 2020 13:47 Stéphane NZESSEU

Les acteurs du secteur de l'art et de la culture sont en colères. Ils refusent cette loi en discussion au sein du parlement camerounais. Une autre voix, celle de l'artiste Mano Bella vient s'ajouter à celle de ses confrères qui sont depuis quelques jours sur le terrain de la revendication.
 
 
Pour Mani Bella, cette loi c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Pendant longtemps estime t elle, les artistes musiciens ont tolérés les errements du gouvernement. Mais cette fois ce ne sera pas le cas. S'adressant à ses collègues elle fait remarquer :
"Ils ont imposé la piraterie. Il l'ont même normalisé  au point où, un artiste camerounais ne peut vendre un CD original de nos jours! VOUS AVEZ LAISSÉ. Aucune action lancé contre ce fléau. Aucune campagne ni mobilisation générale de tous les artistes  pour éradiquer cela et forcer les autorités à mettre une mesure radicale pour protéger nos oeuvres. 
 
 
Les droits d'auteur...
 
 
Ils détiennent vos/nos milliards. Je dis bien des milliards car toutes ces compagnies de téléphonie mobile, les radios et télévisions etc versent vos droits, nos droits depuis des lustres mais aucun artistes Camerounais n'a jamais pu bénéficier de ça; ni se réjouir de son art. Ce don divin qui consiste à créer des émotions aux autres.
 
 
Et  depuis que je vous observe sur ce point si important, LES DROITS D'AUTEURS, je vous trouve tous bien nonchalant dans vos coins! chacun se contente d'être traiter d'affamer, de mendiant etc par ceux là même qui détiennent les revenues générés par vos talents! Chacun éssaye de se faire ses petites relations au ministère de la culture pour grater de temps en temps des petites minables enveloppes afin de survivre. Aucune solidarité entre vous tous pour enfin interpeller toutes les générations d'artistes , tous rythmes confondus pour UNE ACTION UNIQUE, ENSEMBLE, UNE MARCHE, UNE GRÈVE, DES COUPS DE GUEULE, MÉDIAS, RÉSEAUX SOCIAUX ETC pour enfin trouver une solution."
 
 
Elle choisit dans un premier temps de faire le ménage dans la maison pour fustiger ce laxisme des artistes qui n'ont jamais su conjuguer leurs efforts pour protéger leur profession. Et elle continue en interpellant les autres artistes à se réveiller et à barrer la route à cette loi qui vient mettre fin aux espoirs conçus par plusieurs de voir émerger une véritable industrie de l'art dans notre pays.
 
 
" Voici donc l'apothéose! UN PROJET DE LOI qu'ils sont en train de mettre sur pied pour achever et enterrer la culture camerounaise ! Toujours eux! Les mêmes... Toutes actions culturelles devra passer par eux. C'est eux qui décideront de tout. Et une fois de plus VOUS ÊTES TRANQUILLES. personne ne dit rien. Aucune indignations! Rien... Vous voulez le respect éternel et la reconnaissance absolu mais vous refusez de vous battre pour votre honneur et  l'honneur de l'artiste Camerounais! Vous ne faites rien pour laissez un héritage culturel propre et noble pour les générations futures. " Mani Bella est prête à prendre les devants, à montrer l'exemple.
 
 
 
Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.