Le gouvernement prendra en charge les 6 survivants du crash de l’hélicoptère de l'Armée de l'air camerounaise

mercredi, 15 mai 2019 07:57 Marie MGUE

L'information a été rendue publique par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivah Diboua, en visite à l’Hôpital Militaire de Douala ce mardi. L'exécutif régional est allé exprimer la compassion du chef de l'Etat et du gouvernement aux rescapés de cet accident survenu lundi dernier.

 

Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua s’est rendu ce mardi 14 mai 2019,  au chevet des survivants du crash de l’hélicoptère de l’Armée de l’air camerounaise,  survenu dans la mi-journée de lundi 13 mai 2019,  dans la localité d'OKU, dans le département de Bui, région du Nord-Ouest, en proie à une crise sociopolitique, dite « anglophone ». Le Gouverneur, représentant personnel du ministre de la Défense, est allé porter le message de réconfort du Président de la République, Paul Biya, aux six rescapés de cette  tragédie  qui a  fait un mort, pris en charge  à l’Hôpital Militaire de Douala. « Nous avons été envoyés par le Chef de l’Etat et le Ministre de la Défense, pour présenter  les encouragements du Chef de l’Etat à ces blessés. Et également présenter  les condoléances du Président de la République à la famille du commissaire décédé », explique  Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

 

Au cours de cette visite, le gouverneur a rassuré ces victimes et leurs familles, sur la prise en charge totale de leur soin par les pouvoirs publics. « Nous avons rassuré les blessés  que les pouvoirs publics  ont pris en charge cet internement dans cet Hôpital Militaire et le Chef suit de près cette situation  L’Etat suit  l’évolution de ces blessés, de manière  progressive, jusqu’à ce qu’il puisse regagner leur résidence après guérison », souligne-t-il.  A en croire  les médecins, l’état de santé des accidentés est stable.

 

C’est  dans un communiqué publié lundi dernier, quelques heures après le   drame, que  le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo a  annoncé le  crash engendré « par le temps agité », de cet aéronef qui appartenait à l’Armée de l’air du Cameroun en « mission commandée ».  L’appareil a quitté Bamenda, selon une source,  pour déposer certaines  autorités dans leurs localités respectives, après leur  séjour dans cette ville à l'occasion de la visite du Premier ministre. Cet appareil transportait 7 personnes, dont le pilote, le copilote, le mécanicien navigant, les sous-préfets de Noni, Bum et Oku et un officier de l’Armée de police, le commissaire de sécurité publique par intérim dans le département de Noni, Ngwe Wiyou Victor, l’unique mort de ce crash. Les blessés avaient directement  été évacués à Douala. Selon le ministre de la Défense, « les enquêtes réglementaires prévues en pareilles circonstances ont été immédiatement ouvertes pour déterminer les causes de ce regrettable accident. »

 

Marie MGUE

Leave a comment