La compagnie nationale aérienne Camair-Co ni suspendue ni retirée de la liste IATA, mais en attente de sa certification

vendredi, 07 décembre 2018 09:23 Mfoungo

 

La situation de la compagnie Camair-Co semble relever de l’imbroglio administratif plus que de la sécurité, selon les propos de la compagnie aérienne camerounaise.

 

Dans un premier temps, des informations avaient indiqué que Camair-Co avait été suspendue pour une durée d’une année de la IATA (l'association internationale du transport aérien) pour des cas de non-conformité. Ces cas recoupaient une absence de conformité aux normes d’exploitation de la certification IOSA mise en place en 2001 et dont la durée de validité avait été de deux ans.

 

Dans un premier temps, Camair-Co avait expliqué que le processus de validation n’avait pas été mené à terme: « Au terme de l’audit en fin août 2018, des écarts ont été relevés et un calendrier de la phase post-audit a été élaboré. Il convient de relever que l’identification et la fermeture des écarts constituent un passage obligé pour toutes les compagnies aériennes qui effectuent des programmes IOSA ».

La société devait réduire les écarts entre les résultats de son audit précédent et la date de fin de sa régulation le 28 novembre 2018.

Une note interne précise: « Camair-Co dispose de 120 jours calendaires à compter de cette date pour clore son audit, afin d’être réintégrée dans le registre IOSA, conformément aux dispositions du chapitre 7 du Manuel du Programme IOSA. Les progrès accomplis dans ce sens sont rassurants pour la suite ».

Aucun point négatif n’avait été noté pouvant remettre en cause le renouvellement de la certification IOSA.

 

Aucune suspension donc pour Camair-Co, mais une “sortie de registre”. Ainsi le système prévoit la fin de la certification, et lorsque la date est dépassée sans que la nouvelle soit enregistrée, la sortie s’effectue automatiquement. Néanmoins, Camair-Co reste membre de l’IATA sans être suspendue, comme la presse avait pu l’affirmer. En effet, dans ce genre de situation, la suspension est indiquée par un communiqué, ce qui ne fut pas le cas pour Camair-Co, et confirmant les propos du directeur général de la compagnie, Ernest Dikoum.

Il explique la manière dont se déroule ce renouvellement ainsi que son processus: «Camair-Co a déclenché dès le mois de novembre 2017, le processus de renouvellement de sa certification EIOSA (...) l’équipe-projet mise sur pied au sein de la Camair-Co a travaillé en étroite collaboration avec le cabinet Allemand Aviation Quality Services GmbH (AQS), qui est l’un des six cabinets [agréés] dans le monde (...) Au terme de l’audit en fin août 2018, des écarts ont été relevés et un calendrier de la phase post-audit a été élaboré. Les travaux de cette phase sont renseignés dans le système qualité d’IATA, INTELEX dans lequel Camair-Co, le cabinet d’audit AQS et IATA interagissent pour la fermeture des écarts qui se fait par la validation et de manière chronologique des éléments fournis par la compagnie. (...) À ce jour, le système INTELEX n’affiche aucun élément négatif susceptible de mettre en péril le renouvellement de sa certification E-IOSA 2018 de Camair-Co. (...)  la mise en œuvre du calendrier post-audit IOSA de la compagnie ayant coïncidé avec la date d’expiration de sa précédente certification qui était le 28 novembre 2018, Camair-Co dispose de 120 jours calendaires à compter de cette date pour clore son audit, afin d’être réintégrée dans le registre IOSA (...) Les progrès accomplis dans ce sens sont rassurants pour la suite.»

 

Camair-Co souhaite aussi rassurer en indiquant que l’exploitation de sa flotte se déroule en toute sécurité, selon les normes de l’OACI (Organisation de l’Aviation civile internationale).

 

Peter T.

 

Leave a comment