Garoua : Arrêt des travaux dans les chantiers de réhabilitation de la Can au Cameroun

mardi, 12 février 2019 15:36 Félix Swaboka

Les employés de  l’entreprise Américaine Prime Potomac revendiquent  six mois d'arriérés de salaires ce mardi 12 Fevrier 2019 à Garoua.

C’est un mardi noir pour, les employés  des chantiers de la CAN 2019 de l’entreprise PRIME POTOMAC qui ont  manifestés ce mardi 12 Février 2019  à Garoua pour réclamer le paiement de leurs arriérés de salaires. Ils ont pris d’assaut les chantiers  de l’entreprise Américaine  avec des pancartes à la main pour exprimer leur colère et désarroi face à l’indifférence des responsables de l’entreprise  PRIME POTOMAC : 

«Chaque jour, on promet qu’on va nous payer, puis on ne donne rien. Quelqu’un travaille six mois sans salaire, comment vais-je vivre? », s’interroge le chef de fil des grévistes ce matin sur le site de l’hôtel Benoué à Garoua. 

Renchérit un autre au reporter  «Je suis à  six   mois sans salaire, ma femme a accouché  il y’a  une  semaine, mon enfant ne connaît même pas l’odeur de l’eau de Cologne», lance un ouvrier gréviste sur le site de l’hôtel Bénoué. L’air abattu, ne cache pas sa galère, rappelant au passage que ses enfants le traitent de « papa menteur parce qu’il ne leur envoie plus d’argent ».

Le 31 Décembre 2018 dans son discours de fin d'année accepté la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de retirer l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) au Cameroun. "Comme vous le savez, notre pays était engagé à accueillir le grand rendez-vous du football africain en 2019. La Confédération africaine de football au regard de certaines données, a pensé qu’il fallait procéder à un glissement de date. Nous en avons pris acte", a dit M. Biya. 

Le chef de l'Etat camerounais a promis que son pays continuerait de se préparer pour abriter le championnat, et que "tous les investissements liés à l'organisation de la CAN seront réalisés". Plus de 1.000 milliards de Francs CFA (plus de 1,5 milliard d'euros)
ont été injectés dans la construction des infrastructures de la CAN avorté.

Depuis quelques jours, les chantiers de l’entreprise prime Potomac est en arrêt  dans la ville de Garoua. Rappelons que Prime Potomac Solutions Inc a déjà bénéficié  plus de 15 milliards de Fcfa du Trésor public. Un argent versé via la SCB Cameroun à un compte domicilié à l’agence Vogt à Yaoundé à une autre entreprise de droit camerounais du nom de Prime Potomac Cameroun Sa, une entreprise camerounaise qui exerçait déjà dans le pays avant l’arrivée et l’attribution des marchés de la Can à Garoua.

Leave a comment