Yaoundé : Un homme apprend le décès de sa fille sur les réseaux sociaux et recherche désespérément sa dépouille

mercredi, 27 novembre 2019 18:56 N.O

C’est un véritable tour de passe-passe entre lui et la famille de son ex-copine. 

 

Les sources révèlent que c’est sur les réseaux sociaux que Franck Fouda, découvre le décès de sa propre fille. En effet, le géniteur vient de passer plusieurs semaines sans prendre les nouvelles de sa fille. Difficile de savoir les circonstances réelles de ce malheur. Le 18 novembre dernier Franck Fouda apprend le décès de sa fille sur Facebook. 

Mbengono Fouda Zaren Emmanuelle, âgée de 03 ans, est morte dans des conditions floues. Elle est inhumée en l’absence de son géniteur. Il est difficile pour lui d’avoir accès au lieu de son inhumation. Il essaye en vain d’obtenir les explications de la mère de sa fille Nyangono Marie Sylvaine. « J’ai été surpris et choqué que moi qui suis le père, je ne sois pas au courant pourtant sa maman a bien mon numéro de téléphone. C’est à ce moment que, je prends sur moi les responsabilités d’appeler sa maman, qui m’a fait savoir qu’elle ne veut rien entendre de moi et qu’elle ne veut ni me voir, ni voir un membre de ma famille chez elle », raconte le géniteur à nos confrères du journal Le Messager

Il décide alors d’envoyer deux membres de sa famille chez la mère de sa fille. « Une fois chez sa mère, mes frères ont suivi que l’enfant devait être inhumé le 20 novembre 2019. Et que l’enfant était à la morgue. Mais ce jour, il n’y avait aucune manifestation dans leur domicile ; il n’y a que la ménagère qui nous a sorti une version des faits selon laquelle l’enfant est inhumé à Minkan (Odza) », poursuit celui-ci.

Par la suite, il ajoute : « le 20 novembre, lorsque moi-même je suis arrivé chez elle pour la voir, afin d’avoir plus d’amples explications, la mère de ma fille n’était pas à la maison. J’ai suivi qu’elle était en boite de nuit et j’ai passé plus de trois heures de temps à l’attendre en vain sans avoir une explication sur le décès de ma fille ». Dans la quête de la vérité, il se rend à Zoa-Etelé, village de son ex-copine.

Ici, écrit Le Messager, la sœur de la mère de la fillette est surprise de le voir. Néanmoins, elle lui donne une autre version des faits au sujet de l’inhumation de la fillette. « Cette dernière m’a fait savoir que la mère de ma fille leur avait dit qu’elle est allée enterrer ma fille à Mbalmayo dans mon village. J’ai donc décidé de retourner chez son grand frère qui est en même temps son tuteur à Yaoundé », confie le géniteur.

Il retourne à Yaoundé. Une fois dans le domicile familial, il est en face de son ex-copine et le frère de celle-ci. Il émet le vœu de voir la tombe de sa fille. Contre toute attente, une nouvelle version surgie. Elle est celle de la grand-mère de sa fille. « Ils m’ont fait savoir que, je devais sortir et laisser mon numéro de téléphone, qu’ils vont m’appeler nous irons tous à Mfou car c’est de ce côté qu’on a enterré ma fille dans la brousse de Mfou. Parce que même le frère de mon ex-copine semblait ne rien connaître sur ce décès », relate celui-ci désespéré.

A l’heure actuelle, il ne détient aucune information sur le décès de sa fille. Il dit pourtant ne pas manqué à ses obligations. « J’ai envoyé l’argent à sa maman pour les frais de scolarité. Et cette année était sa première année scolaire ». Il vient de porter plainte.

 

N.O

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.