Incendie : 03 Brûlés graves à LOUM

jeudi, 10 septembre 2020 18:16 Stéphane Nzesseu

A cause d’une imprudence, un père de famille n’oubliera jamais qu’il a failli faire passer de vie à trépas toute une partie de sa descendance. Autant de peur que de mal au final.

 

Le drame s’est déroulé dans la nuit de de mercredi 09 septembre au jeudi 10 septembre 2020 au quartier Ngodi, une bourgade de la ville de Loum située dans le département du Moungo dans la région du Littoral camerounais. Selon les témoignages des riverains, la faute revient principalement au père de famille qui par inadvertance a lui-même mis le feu à son domicile.

Tout commence quand le chef de famille revient tardivement de ses sorties nocturnes. Comme à son habitude, il a par devers lui quelques bâtons de cigarettes. Une fois à la maison, il se laisse aller à fumer une cigarette de plus. Il sera rapidement gagné par la fatigue et le poids de la journée qui l’obligent à aller se coucher.

Seulement, le bardeur n’a pas terminé sa cigarette. Il va négligemment balancer le mégot qui n’a pas eu le temps de s’éteindre dans un coin de la maison. Sans se soucier de ce qui advient dudit mégot, notre chef de famille irresponsable sur le coup va aller s’allonger sur sa couette. Mal lui en prendra, car d’après les témoignages, le mégot négligemment jeté va atterrir dans un récipient qui contenait un peu de pétrole lampant. Or il faut souligner que, comme c’est le cas dans nombre de quartiers de la ville de Loum, les maisons sont construites en bois. Le mégot dans le récipient de pétrole lampant, ce qui devait arriver arriva.

Le domicile familial va commencer tout doucement à s’embraser. Les flammes, aidées par les murs en bois de la maison, vont très rapidement séquestrées les habitants dans le feu. Surpris par le feu, le père et deux de ses enfants coincés au milieu des flammes cherchent à s’en sortir. Difficile de savoir s’il faut s’en réjouir, les trois sont sortis des flammes, brûlés au 2e degré. Ils auraient pu perdre la vie si ce n’était l’aide des populations environnantes. Les brûlés ont été envoyés dans divers centres de santé de la localité. Jamais le slogan « La cigarette tue » n’aura été répétée par les habitants de Ngodi à Loum pour ironiser et trouver des raisons de dédramatiser.

Une situation qui interpelle davantage à la vigilance. Ce n’est pas la première fois que des fumeurs se retrouvent dans cette situation. En dehors des mégots de cigarettes, il y a également les bougies servant à l’éclairage lors des coupures d’électricité qui causent aussi de gros dommages dans les domiciles de la contrée. Vigilance.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le jeudi, 17 septembre 2020 08:05
Entrepreneuriat féminin : Le Minpmeesa annonce un appui de 50 millions de FCFA au GFAC en 2021

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III a fait l’annonce…


Innocent D.H. Publié le lundi, 14 septembre 2020 08:00
Cameroun : Afriland First Bank vulgarise l’automatisation du versement des dépôts

Le banquier camerounais vulgarise en ce moment le versement des espèces auprès des machines de dépôt. Le métier de « …


Santé

Innocent D.H. Publié le lundi, 07 septembre 2020 22:25
Cameroun : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en vue dans certaines régions

Les journées locales de vaccination contre cette maladie se déroulent dans les prochains jours au Cameroun. Cette campagne qui concerne…


Stéphane Nzesseu Publié le vendredi, 28 août 2020 11:22
Epidémie de Rougeole : Plus de 1.427 malades de rougeoles et 13 décès enregistrés

Alors qu’on la croyait presque vaincue, la rougeole refait surface et mine de nombreux ménages. De plus en plus d’enfants…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.