Corruption : Un officier de police soupçonné d'avoir pris de l'argent contre la libération des voleurs de bétails

samedi, 07 septembre 2019 09:54 Otric N.

En service au commissariat de Sécurité publique de Kaélé, l'officier de Police Abadam Ndjida est depuis quelques semaines en conflit ouvert avec les populations de la ville de Kaélé, qui l'accuse de couvrir des malfrats. Tout a commencé le jeudi 03 août 2019, date à laquelle il est sollicité pour démanteler un réseau de vol et trafic du gros bétail.

 

En effet, rapporte le journal L’œil du Sahel, le nommé Kostoing François très connu sous le nom de Papa Kost, la soixantaine sonnée, cultivateur domicilié à Kaélé et propriétaire d'un cheptel d'une cinquantaine de têtes a reçu à quatre reprises des voleurs. Ils réussiront dans leur sale besogne à emporter quatre têtes de bœufs, deux chèvres et un mouton.

À la recherche de ses taureaux disparus, le propriétaire porte ses soupçons, en premier, sur son bouvier, Zigou sur qui, il mit une pression pour obtenir vérité. Ce qui va s'avérer payant, puisque son bouvier le conduira à un certain Gneyanbe Jonas, boucher. Entre alors en scène l'officier de police Abadam Ndjidda. La descente menée au domicile du suspect permet de retrouver l’une des bêtes volées. Jonas Gneyanbe le présumé suspect réussit néanmoins à s’enfuir, mais son complice, Zigou le berger sera conduit dans les cellules du Commissariat de Kaélé.

Entre temps, l'affaire piétine. Et le propriétaire Kostoing François décide de saisir le Procureur de la République près des tribunaux de 1ère et de grande instance de Kaélé pour donner un coup d'accélérateur à l’affaire. Dans la foulée, un autre boucher du nom Dama sera interpellé par la police.

Une semaine après, coup de théâtre. Le mardi 13 août 2019, notamment les présumés voleurs conduits au tribunal seront relaxés à la surprise générale. Au sein de la population, un doigt accusateur est pointé vers l’officier de police Abadam. « Il s'est juré de faire libérer les suspects. Il l'a dit à qui veut l'entendre. On sait même qu'il a pris une forte somme d'argent auprès des bouchers qui sont venus vers lui. Et c'est lui-même qui les a mobilisés et leur demander d'organiser le sit-in devant le domicile de Papa Kost pour le narguer », a indiqué à L’œil du Sahel, Palouma Nicolas, voisin du plaignant et habitant du quartier Klilimbri à Kaélé.

Contacté par nos confrères, l’homme en tenue mis en cause nie tout en bloc. Il indique que ces accusations sont l'œuvre des personnes qui veulent salir son image et sa réputation. « Qui peut me corrompre parmi les gens qu'ils ont cités ? Ce sont tous des aide-bouchers et des personnes sans moyens. Ils ont quoi pour m'offrir ? Et c'est 'a justice qui a relâché les personnes incriminées sur la base des preuves qu'ils ont. Je n'ai rien à y voir, ni de près ni de loin », clame l'officier de police Abadam Ndjidda.

Pendant ce temps, le vieux Kostoing François croit dur comme fer en la justice camerounaise. Et pense que justice lui sera rendue. « On ne peut pas protéger les bandits et sacrifier les honnêtes citoyens. Je veux aller jusqu'au bout dans la revendication de mes droits conformément à la réglementation camerounaise. On a retrouvé mes biens volé?-chez quelqu'un, on libère cette personne et ses complices qui me narguent en plus. Ce qui veut dire qu'ils comptent sur quelqu’un d'important. Et ce n'est pas acceptable en République », tempête-t-il.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Innocent D H Publié le lundi, 16 septembre 2019 12:43
Région du Nord : Plus d'un million de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action en cours de distribution

Dans le cadre de la lutte contre le paludisme que mène le ministère de la santé publique, la troisième campagne…


Otric N. Publié le mardi, 10 septembre 2019 13:19
Le Directeur de l'ONUSIDA appelle à un financement rapide des projets au Cameroun

Savina Ammassari, Directrice de l'ONUSIDA au Cameroun, a exprimé sa déception face à une récente enquête des Nations Unies sur…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.