Cameroun : Les brigands utilisent des gels et des masques pour dépouiller dans les transports communs

jeudi, 08 avril 2021 20:18 Stéphane Nzesseu

L’ingéniosité des brigands est très fertile au Cameroun. Même la tristesse et le deuil que sème le Covid 19 au sein des populations n’a aucun effet sur la méchanceté qui anime ces derniers. Aujourd’hui, c’est avec les gels hydro alcooliques qu’ils commettent leurs forfaits.

 

C’est aujourd’hui de notoriété, emprunter un taxi de ville à Douala est un risque important. Le risque de se faire agresser est grand. En journée comme dans la nuit. Même si ces hors la loi sont plus friands de l’obscurité pour commettre leurs forfaits. Et dans le cadre de cette nouvelle trouvaille, peu importe l’heure ou la partie de la journée, les « gars » sont d’attaques. Comment opèrent-ils ?

La nouvelle technique semble très simple. Au préalable, les bandits ont comme d’habitude un taxi bien entretenu, un véhicule qui très souvent a déjà un ou deux passagers à bord. Et pour brouiller les pistes, on retrouve presque toujours une femme dans le véhicule. Il faut le savoir, les citoyens sont de plus en plus prudents quand ils voient un taxi pleins d’hommes à une certaine heure de la journée et selon les coins de la ville. Mais quand il y a une femme, plutôt bien vêtue, les gens sont quand même moins regardant. Et les bandits le savent.

Ils préparent le véhicule. Ensuite, ils conditionnent une bouteille de gel ; qui en réalité n’est pas du gel hydro alcoolique ordinaire, mais un gel qui contient une substance particulière. Une sorte de drogue dont on ne sait exactement la spécificité. Le mode opératoire : lorsque vous entrez dans le taxi, ils vous embarquent dans une affaire de respect de mesures barrières et vous propose de vous donner un peu de gel hydro alcoolique sous le fallacieux prétexte qu’il ne faut pas contaminer l’intérieur du véhicule. L’argument de poids c’est que le ministère des transports exige que chaque transporteur ait du gel et qu’il s’assure que chaque passager en reçoive pour assainir les mains.

Une fois que vous avez mis le gel, il suffit de cinq minutes pour que sans vous en rendre compte, vous êtes endormi. Et C’est alors qu’ils peuvent vous dépouiller en toute tranquillité. Par la suite, ils vont vous abandonner dans un coin de manière discrète. Et quand enfin les effets sont passés, et que vous revenez à vous, loin de votre destination et abandonné à vous-même, c’est là que vous vous rendez compte que vous venez de subir une agression.

Pour éviter de tomber dans leurs pièges (autant que c’est possible) le mieux est d’éviter de recevoir ce gel dans le taxi.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 13 avril 2021 08:43
Extension infrastructurelle : la Beac va construire une nouvelle agence à Limbé

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) poursuit la mise en œuvre du programme d’extension et de renouvellement de…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 08 avril 2021 06:26
Initiative pour la Transparence dans les industries Extractives (Itie) : Une menace de radiation pèse sur le Cameroun

Le Cameroun est désormais mis au ban des pays qui mettent en œuvre l’Initiative pour la Transparence dans les Industries…


Santé

Innocent D.H. Publié le mercredi, 31 mars 2021 09:58
Techniques de diagnostic de la Covid-19 : Le LANAVET renforce les capacités de son personnel

C’est dans le cadre d’un atelier organisé avec le concours du Centre pasteur du Cameroun et de l’Organisation des Nations…


N.R.M Publié le jeudi, 25 mars 2021 14:25
Soins essentiels dans une crise persistante : Les régions septentrionales du Cameroun bénéficient de l’expertise de Médecins sans Frontières

L’organisation humanitaire médicale internationale et indépendante y a pris ses quartiers depuis un peu plus de cinq ans maintenant et,…


Videos