Cameroun: Paul Biya apporte son soutien aux populations sinistrées de Meyomessi

mardi, 19 mars 2019 08:43 Danielle Ngono Efondo

Les sinistrés de Meyomessi dans le département du Dja et Lobo sont rentrés en possession de l’aide du chef de l’Etat le 18 mars 2019.

 

Suite aux dégâts causés par un violent orage le 14 Mars 2019 à Meyomessi et qui avait emporté sur son passage des toits des maisons d’habitation, des églises, des écoles et des centres de santé laissant des occupants dans les pleurs et sans abris, le ministre Paul Atanga Nji a effectué une descente dans cette localité. Il était porteur d’un message de réconfort et des dons du Président de la République.

En effet, lundi 18 mars, le Ministre de l’administration territoriale a effectué une descente à Meyomessi dans le département du Dja et Lobo sur instruction du Président de la République. « Nous avons reçu des autorités régionales qu’il y’avait des vents qui avaient endommagé plusieurs maisons. Nous avons rendu compte au Chef de l’État qui de manière spontanée nous a instruit de se rendre sur les lieux évaluer la situation et apporter son aide aux populations sinistrées ». A-t-il déclaré.

Le Minat est allé remettre aux autorités locales du matériel de construction et des dotations financières en faveur des sinistrés, dons du Président de la République. Un geste de cœur qui n’a pas laissé les populations bénéficiaires indifférentes. Elles ont par l’entremise de leur représentant salué la prompte réaction du Chef de l’État à qui elles ont renouvelé tout leur soutien.

Une manière pour les pouvoirs publics de se tenir continuellement aux côtés des camerounais rendus vulnérables et nécessiteux. Et c’est ainsi qu’il l’a fait savoir : « avec le gouverneur du Sud et les autorités administratives, le Maire, les populations nous sommes dans cet exercice qui consiste à remettre l’aide du Chef de l’État aux populations », et de rassurer les populations en ces terme : « le chef de l’Etat est toujours à l’écoute des populations peu importe la localité. »

Sourire aux lèvres, les bénéficiaires ont remercié le président de la république pour ce geste qu’ils ont dit ne pas pouvoir oublier de sitôt.  

Disons que, après Douala au marché Congo, Bangourain dans le Noun et Yaoundé, les pouvoirs publics démontrent leur détermination à être toujours proche des populations. Une politique de proximité qui vient tout de même rassurer les camerounais surtout en ces temps ou notre pays traverse une période difficile avec le phénomène de la crise anglophone.

Danielle Ngono Efondo

Leave a comment