Nécrologie : La journaliste Mélanie Betebe est décédée

jeudi, 14 mars 2019 07:21 Danielle Ngono Efondo

La presse camerounaise est en deuil.  Mélanie Betebe, journaliste en service à la Cameroon Radio Television (CRTV), est décédée ce 13 mars 2019, aux premières heures de la matinée à Paris.

 
Souffrante depuis un moment, Mélanie Betebe était dans la capitale française pour effectuer des soins médicaux après avoir subit une opération des reins le 12 mars.

Formée à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC), Mme Mélanie Betebe, épouse Atangana Essomba, s’était spécialisée dans le domaine de l’économie. Elle fait partie des journalistes qui assuraient la présentation du programme dominicale phare de la CRTV, «Scènes de Presse».

Femme entreprenante, elle a lancé son propre projet éditorial en 2016. Il s’agit de Baromètre Communautaire, un hebdomadaire spécialisé dans l’information de la sous-région Afrique centrale. « En situation concurrentielle, on se doit d’être innovant et pertinent. C’est vers ces destinations que je conduis mon équipe », déclarait-elle dans une interview au quotidien Cameroon Tribune le 2 février 2017.

De mémoire, Betebe Mélanie Félicité est née le 10 septembre 1971 à Mfida, l’un des plus grands villages de l’arrondissement d’Akono, département de la Mefou et Akono, région du centre Cameroun. Après ses études primaires à l’école de la Gendarmerie nationale du Camp Yeyap à Yaoundé, elle entre au collège François Xavier Vogt en 1983. Elle y reste jusqu’en classe de terminale. Titulaire d’un Baccalauréat série D, la suite de son cursus scolaire est riche de 3 années de psychologie à l’Université de Yaoundé I et d’un Diplôme en Sciences et Technique de l’Information et de la Communication obtenu à l’ESSTIC en 1999.

Présentatrice des journaux télévisés depuis 2004, Mélanie présente et produit également des magazines notamment : « Femme à la une », le magazine de promotion de la femme sur la CRTV et « Impulsion », un autre magazine de promotion de l’auto emploi et des PME toujours sur la CRTV. À son actif aussi plusieurs documentaires sur des sujets divers.

Sa disparition est une grosse perte pour la presse camerounaise. Nos sincères condoléances aux confrères de la CRTV, aux employés du quotidien Baromètre communautaire, ainsi qu’à la famille de la disparue.

 

 

 

 

Leave a comment