VIH/Sida : la maladie en progression dans la région du Nord

mardi, 02 avril 2019 19:05 Félix Swaboka

Le groupe technique régional de lutte contre cette pandémie note une augmentation de 20%.

 

Pour la recherche profonde des voies et moyens pour faire baisser cette pandémie avec un slogan dont les jeunes ont été appelés à s’en approprier celui qui ne connait pas son statut sérologique est un séropositif qui s’ignore. Au 31 mars dernier la région du nord comptait 4615 personnes vivant avec le VIH.

Dont 3856 sous traitement et l’on note à la même période en 2018  une augmentation de 20% selon les chiffres rendus par le groupe technique régional  du nord en charge de cette maladie. La couche la plus infectée reste et demeure les femmes chez qui l’on note une augmentation d’infection soit 65% des personnes vivant avec le Sida sont des femmes. Et les jeunes de moins de 15 ans, eux qui représentent 3%.

« Comme vous savez, les jeunes et les femmes sont sexuellement actif. Et nous savons que le VIH sida se transmet par les relations sexuelles et à une certaine période les jeunes sont très actifs et cette activité est celle qui emmène les jeunes à être les plus contaminés. Je crois également c’est du au fait que dans la région du Nord il y a plusieurs villes où l’on note des mouvements de la sexualité. Nous avons par exemples les villes industrielles comme Figuil et les frontaliers comme Touboro et Garoua. Tout cela peut justifier cette augmentation », a reconnu le coordonnateur du groupe technique régional pour la région du Nord.

Les actions du groupe technique régional de lutte contre le sida sont de plus en plus sollicitées pour la baise du taux de séropositivité comme le cas sur le plan national .Quant à ce qui concerne la transmission de la mère ,à l’enfant l’on déplore dans la région du Nord le refus  des femmes à accepter de faire les consultations prénatales .Sur 102511 femmes pour la grossesse recensées en 2011 ,seulement 51442 se sont présentées dans les formations sanitaires pour subir le test du VIH sida .Ce qui laisse entrevoir une augmentation du taux des enfants vivants avec le sida. La problématique  de la suppression de la transmission du VIH sida de la mère à l’enfant envisagée en 2005 est donc un problème pour la région du Nord où le réflexe d’amener une femme à l’hôpital pour subir les consultations prénatales est presque vaine.

Félix Swaboka

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 21 septembre 2020 13:47
Offre en énergie électrique : Le Cameroun annonce la résorption du déficit pour février 2022 dans la région de l’Est

C’est la principale information à retenir de la visite effectuée le 18 septembre dernier par le ministre camerounais de l’Eau…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 17 septembre 2020 08:05
Entrepreneuriat féminin : Le Minpmeesa annonce un appui de 50 millions de FCFA au GFAC en 2021

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III a fait l’annonce…


Santé

Innocent D.H. Publié le lundi, 07 septembre 2020 22:25
Cameroun : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en vue dans certaines régions

Les journées locales de vaccination contre cette maladie se déroulent dans les prochains jours au Cameroun. Cette campagne qui concerne…


Stéphane Nzesseu Publié le vendredi, 28 août 2020 11:22
Epidémie de Rougeole : Plus de 1.427 malades de rougeoles et 13 décès enregistrés

Alors qu’on la croyait presque vaincue, la rougeole refait surface et mine de nombreux ménages. De plus en plus d’enfants…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.