28/09
Enseignement supérieur : Deux établissements privés suspendus par le Minsup
28/09
Energies électriques : Le retour des délestages dans le septentrion du Cameroun
28/09
Travaux publics : Gustave Ebongué est le nouveau Directeur général du Matgénie
28/09
Soupçons de trafic d'organes à l'hôpital central de Yaoundé: le ministre de la Santé instruit…
28/09
Election à la Fecafoot: Samuel Eto'o Fils remercie ses soutiens
28/09
Affaire Erica Mouliom: l'artiste Tenor libéré sous caution
27/09
Parlement allemand : Le camerounais Armand Zorn élu député
27/09
Union sportive de Douala : Le président Franck Happi claque la porte
27/09
Carnet noir: ces hommages rendus au Sultan Ibrahim Mbombo Njoya
27/09
Provocation du MRC: Maurice Kamto met en garde le régime
27/09
Plateforme portuaire : Le PAK va-t-en-guerre contre pollution de son domaine maritime et terrestre
27/09
Lutte contre le terroriste : 140 sous-officiers de la Gendarmerie camerounaise formés par le BIR
27/09
Nécrologie: Ibrahim Mbombo Njoya le roi des Bamouns est mort
27/09
Renouvellement des organes de base au RDPC: les partisans du maire Eric Niat et du…
26/09
Fecafoot: Jean Claude Mbede affirme que “ Samuel Eto’o Fils est un problème pour le…
26/09
Tripatouillage électoral à la Fecafoot: Samuel Eto’o Fils saisit le ministre des Sports et de…
25/09
Sévices corporels: Des policiers entendus par le juge
25/09
Procès des attentats du 13-Novembre : La vidéo de revendication de Daesh glace la cour…
25/09
Procès de R.Kelly : Après des témoignages accablants, place aux délibérations
25/09
Marché pharmaceutique: Le Cameroun peut - il gagner en autonomie d’approvisionnement?
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Les organisations agricoles du Nord en guerre contre les substances toxiques produites par certaines moisissures

Les organisations agricoles du Nord en guerre contre les substances toxiques produites par certaines moisissures

mardi, 26 mars 2019 09:35 Félix Swaboka

Une campagne d’information et de sensibilisation sur les dangers des moisissures s’est tenue à Garoua il y a quelques jours dans la capitale régionale du Nord Cameroun.

 

Une forte exposition aux aflatoxines à travers des aliments contaminés peut entraîner une intoxication et divers maladies (Cancer du foie, dépression, perte d’appétit et diarrhées). Chez certains enfants, l’ingestion d’aliments contaminés par les aflatoxines a été associée au kwashiorkor. A l’initiative du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA) avec l’appui du gouvernement Camerounais (Minader) et de la banque mondiale.

La rencontre de Garoua qui a regroupé une cinquantaine de participants avait pour objectif de présenter aux participants les dangers des moisissures sur les productions agricoles. Les aflatoxines sont des substances toxiques produites par certaines moisissures présentes dans la nature à toutes les étapes de la chaîne agro-alimentaire. Les moisissures sont ainsi dispersées dans l’environnement principalement l’air mais aussi par l’eau, les animaux et l’Homme. Le délégué régional du Minader dans son allocution, a relevé que les moisissures représentent un danger pour les récoltes.

Il à exhorté les participants à bien assimiler les différentes communications afin de pouvoir éradiquer ce phénomène et pouvoir bien développer leur marché agricole. Au total 03 exposés ont constitués la campagne d’information et de sensibilisation. Il s’agit notamment des moisissures et aflatoxines, le critère de qualité des grains et la  norme codex pour le sorgho en grain.

Pour les acteurs de la chaîne de valeur, il est essentiel de se conformer aux normes camerounaises et codex sur les aliments destinés à la vente et à la consommation. En effet, connaître la norme est un élément clé du commerce structuré car elle fixe les critères mesurables de sécurité et de qualité qui permettent les achats-ventes et la consommation de produits en toute confiance.

La présente norme s’applique au sorgho en grains. Son emploi prévu comme une denrée alimentaire et présenté en emballage est vendue en vrac directement au consommateur. Ainsi le respect des bonnes pratiques peut offrir des avantages tout au long de la chaîne d’approvisionnement, qu’il s’agisse de la vente à un prix premium ou de meilleurs conditions en matière de santé et de sécurité pour le consommateur humain(homme, femme, enfant et nourrisson) autant que pour les animaux domestiques ou d’élevage à finalité commerciale.

Pour le représentant du coordonnateur du projet PIDMA, Hamadou  Alioum, cette sensibilisation vient à point nommé au moment ou bientôt ce sera le début de la campagne agricole. « La nécessité d’outiller les producteurs et les coopératives se posait » souligne ce dernier. Esaïe Fotso nutritionniste au projet Pidma d’ajouter que cette campagne d’information et de sensibilisation était très capitale afin que les producteurs se dotent des grains de qualité pour la campagne agricole.

Félix Swaboka

Leave a comment

La session de formation des communes, des responsables locaux des communautés urbaines et communes des régions septentrionales pilotes à l’école du budget…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930