Le Minhdu s’engage à vulgariser les méthodes de prévention et de lutte contre le VIH/sida en milieu urbain

jeudi, 14 mars 2019 14:03 Otric N.

Une convention de partenariat a été signée mercredi à Yaoundé entre ce département ministériel et le Programme en charge de la lutte contre cette maladie.

 

Le ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) n’est pas seulement en charge des infrastructures. Il a aussi pour mission de participer à la prévention des fléaux sociaux en milieu urbain. C’est dans ce cadre que, mercredi à Yaoundé, le chef de ce département ministériel, Célestine Ketcha Courtes et la coordonnatrice du Programme « Vaccin social », Rose Jaji Mbah, ont signé une convention de partenariat.

Selon le journal Cameroon Tribune, cette Convention a pour objectif de sensibiliser et de vulgariser les méthodes de prévention et de lutte contre le VIH/sida et les fléaux sociaux en milieu urbain. Sur l’importance de ce partenariat, le Minhdu a expliqué que « le milieu urbain est un terreau fertile pour les fléaux tels que la toxicomanie, l’alcoolisme, le sida et les Mst. Beaucoup de jeunes en milieu urbain sont touchés par le virus du sida.

Plus de 500 décès d’enseignants sont estimés par an dans notre pays. Si rien n’est fait, notre société ne pourra plus fonctionner. Sans ces ressources, notre système éducatif volera en éclat, compromettant ainsi de façon considérable l’avenir d’une nation», a déploré Célestine Ketcha Courtes. Elle a ajouté qu’il faut adopter des méthodes fortes pour stopper ces fléaux qui gangrènent notre société. Les termes du contrat stipulent que les deux parties s’engagent à mutualiser leurs moyens humains et matériels pour éduquer, sensibiliser les jeunes en milieu urbain et éducatif sur les méfaits des Mst, du sida et des autres fléaux sociaux.

Concrètement, il sera question pour le Programme « Vaccin social », soutenu par la première dame, et logé au Centre international de Référence Chantal Biya (CIRCB), de recruter des pairs éducateurs pour sensibiliser non seulement les enseignants et les élèves, mais aussi d’aller vers les autres couches de la population camerounaise dont les commerçants, administrateurs, hommes d’affaires, hommes d’Eglises et associations.

Le ministère de l’Habitat et du Développement urbain devra, dans le cadre de cet accord orienter vers son partenaire, « Vaccin social », les jeunes du terroir qui seront sensibilisés. « La tâche s’annonce dure et passionnante à la fois. Il va falloir briser les tabous qui entourent la sexualité, contourner les barrières culturelles, traditionnelles et religieuses pour réussir cette mission », a indiqué le Minhdu.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.