La tomate : Un anti-cancéreux inconnu

lundi, 04 mars 2019 11:38 Ferdin N.

Selon des chercheurs de l’université Tufts aux États-Unis cité par MedicalXpress, ce légume réduirait le risque de développement de certaines maladies dont entre autre les cancers.

 

La mode est au bio, au retour à l’essence de ce que consommaient nos ancêtres, eux qui n’ont pas connus certaines maladies légions de nos jours dont entre autres les cancers. S’il n’est plus possible de vivre exactement comme eux, certains légumes qui nous sont parvenus pourraient nous permettre d’éviter bien de désagréments sanitaires tributaires de notre style de vie dit moderne.

Il est établi aujourd’hui par de nombreuses études scientifiques que consommer des fruits et légumes et bon pour la santé. Plus encore, consommer certains de ces légumes, de préférence crus, permettrait de lutter contre certaines maladies ou du moins permettrait de réduire les risques de les développer. Si l’on cite fréquemment l’ail, les oignons, les carottes, le concombre etc. la tomate, l’un des légumes à la portée de presque tous et que nous consommons à toutes les sauces au quotidien n’est pas en reste et aurait des vertus anti-cancéreuses avérées.

Une étude a montré que les souris consommant du lycopène contenu dans les tomates risquaient moins d’être victimes d’une maladie du foie gras, d'une inflammation ou d’un cancer du foie.

Le pigment lycopène, un caroténoïde contenu dans les tomates, réduit le risque de développement d'une maladie du foie gras, d'un cancer ou d'une inflammation, ont établi des chercheurs de l'université Tufts aux États-Unis, cités par MedicalXpress.

Lors de l'étude, ils ont inoculé à des bébés souris un cancérogène favorisant la formation de tumeurs dans le foie, puis les ont nourries selon un régime riche en graisses. Un groupe de souris recevait en outre de la poudre de tomates, riche en lycopène.

Il s'est avéré que le lycopène pouvait effectivement réduire le risque de stéatose hépatique (aussi appelée maladie du foie gras), d'inflammation et de développement du cancer du foie favorisés par les régimes riches en graisses. L'alimentation en poudre de tomates a augmenté la richesse et la diversité de leur microbiote et a empêché la prolifération excessive de certaines bactéries liées à l'inflammation.

En outre, la poudre de tomates a été plus efficace que le lycopène seul. Cela s'explique par la présence dans ces légumes d'autres substances bonnes pour la santé, dont la vitamine E, la vitamine B9 et de nombreuses fibres.

Profitons donc de nos tomates et bonne santé à toutes et tous.

 

MedicalXpress

Leave a comment