La grippe porcine est de retour au Maroc

vendredi, 01 février 2019 12:38 Nicole Ricci Minyem

Encore appelé A/H1N1, elle a déjà causé la mort de quelques dizaines de personnes, selon le ministre de la santé du Maroc, Anas Douakkali.  

 La situation épidémiologique et en particulier celle liée à la grippe « est suivie de près ». Le ministère de la Santé publique du royaume chérifien maintient ainsi son message rassurant malgré les cas de décès liés au virus la grippe porcine H1N1.

Un appel au calme a été lancé et, le gouvernement affirme qu’il ne s’agit pas d’une situation exceptionnelle

Dans une déclaration accordée au site  marocain Médias24, le ministre est revenu sur la situation de la propagation de la grippe A H1N1, rassurant que  pour le moment, il ne faut pas paniquer car ce n’est pas une situation exceptionnelle. Le ministère a des remontées d’informations tout au long de la journée et il sait ce qu’il se passe dans les urgences, les cliniques, les hôpitaux publics, les centres de santé. Le membre du gouvernement a expliqué que « les infos ont fait remonter 5 décès, tous touchant des personnes vulnérables ayant subi des complications consécutives à une affection grippale par ce virus. Les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants en bas-âge ainsi que les fumeurs, asthmatiques et personnes ayant une fragilité respiratoire sont considérées comme les plus vulnérables ». Selon le média, le Maroc recevra, vendredi 1er février, 1.000 boîtes de Tamiflu (soit 1.000 traitements pour autant de patients), l’équivalent de sa consommation annuelle. Il a commandé 15.000 boîtes qu’il recevra dans une seconde phase.

La grippe porcine est une maladie respiratoire virale qui se transmet très facilement. Le virus qui fait actuellement peur au Maroc est de type A H1N1. Il est connu pour sa rapidité de transmission. Mais tous ceux qui l’attrapent ne développent pas la maladie. Ce sont surtout les personnes vulnérables, fragilisées, souffrant d’une immuno-dépression, qui en sont les victimes. M. Doukkali, médecin,  explique que « le vaccin de la grippe est disponible au Maroc depuis l’automne. Son efficacité n’est pas totale. Elle est même nulle en cas de mutation du virus. Tous les professionnels de la santé publique sont invités chaque année par le ministère à se faire vacciner, sur une base de volontariat ».

Il précise en plus que : « Pour ce qui concerne le Tamiflu, présenté comme un traitement, son efficacité n’est pas non plus totale. Il est prescrit soit dans les premières 48 heures d’apparition des symptômes, soit chez les proches d’un-e malade, à titre préventif… ». Les précautions recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé: - Se laver systématiquement les mains et les sécher correctement - Respecter une bonne hygiène respiratoire: se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse ou éternue, utiliser des mouchoirs en papier et les jeter avec soin - Placer en auto isolement précoce les personnes qui ne se sentent pas bien, qui sont fiévreuses et qui présentent d'autres symptômes de la grippe -  Éviter les contacts proches avec des malades - Éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche.

Leave a comment