Hôpital gynéco obstétrique d'Ebolowa: Le Ministre de la Santé évalue les travaux

jeudi, 20 décembre 2018 05:29 Liliane N.

André Mama Fouda était dans ce chantier le 17 décembre 2018.

Pour le Ministre de la Santé (Minsante), il y a lieu de croire qu’au terme des travaux, c’est un bel hôpital gynéco obstétrique qui sortira des terres de la ville d’Ebolowa. En dépit de quelques petits soucis qui s’expliqueraient par des tensions de trésorerie, André Mama Fouda en visite de travail se dit satisfait. «Nous recevons que le gros œuvre est quasiment achevé. Certaines finitions sont aussi visibles. La qualité du travail augure d’un très bel hôpital ici à Ebolowa. Certaines tensions de trésorerie connues au niveau du pays, sont en partie la cause du léger fléchissement de la vitesse dans l’exécution des travaux. Mais nous disons aux populations que ce n’est pas la vitesse qui compte. C’est la réalisation du projet qui est importante. Et cette infrastructure est en train de se réaliser. Donc je demande à l’entreprise d’avoir confiance, de maintenir les équipes qui ont le savoir-faire, pour que nous ayons une infrastructure de qualité», a-t-il déclaré au terme de la descente qui a eu lieu lundi dernier.

Les données rendues publiques évoquent qu’on a un taux d’avancement physique de 65,23%. Les délais contractuels sont consommés à 100% et même dépassés de 66 jours, apprend-on. Pour ce qui est des équipements électriques et de ventilation, les locaux techniques sont prêts à accueillir les machines. La charpente est réalisée à 99%. Les voies et les réseaux divers sont à 51,79%.  

Il faut savoir que l’hôpital gynéco obstétrique d’Ebolowa est réalisé dans le cadre des projets du Plan d’urgence triennal pour la croissance économique du Cameroun (Planut). Lors de la visite du Ministre du 26 juillet dernier, on avait appris que les équipements avaient déjà été commandés pour enfin concrétiser dans les faits cette promesse du Chef de l’État de doter la région du Sud d’un bel ensemble immobilier dédié à la mère et à l’enfant. Il est donc question de réduire le taux de mortalité chez ces deux couches sociales. L’objectif du gouvernement camerounais étant de leur assurer le bien-être.

Après la visite de juillet des différents compartiments de cette structure hospitalière, André Mama FOUDA avait reprécisé les instructions du gouvernement dans la perspective de l’ouverture de cet hôpital. Le contrat des pouvoirs publics envers les femmes et les enfants au sujet des affections gynécologiques les touchant est de ce fait bien remplit et le sera davantage avec l’ouverture prochaine de cette infrastructure hospitalière.

De la séance de travail entre le Ministre et les responsables des parties prenantes à la réalisation du projet, il ressortait qu’en juillet 2018, le taux de réalisation global des travaux était d’un peu plus de 35%. Le constat qui avait été fait, montrait que ce qui était déjà visible sur le terrain contrastait avec ce chiffre. La structure principale était sortie de terre et, selon le maître d’œuvre, le gros œuvre était réalisé à plus de 98%.

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.