21/09
Pour Valsero, le débat sur la présence du drapeau ambazonien lors de son concert au…
21/09
MRC: Maurice Kamto affirme que Michelle Ndocki reste militante de son parti politique
21/09
Attaques des Forces de Défense au Noso: selon l’armée, les Ambazoniens se font armés par…
20/09
Prise illégale d’intérêts : Les avocats d'Eric Dupond-Moretti veulent faire annuler sa mise en examen
20/09
Hommages: Jean de Dieu Momo salue la mémoire des soldats morts sur le front
20/09
Littérature: “ Dans les chemins de la Liberté, Énonciation d’une pensée”
20/09
Recettes douanières : Le Port de Kribi enregistre un chiffre record de 73,56 milliards au…
20/09
Extrême-Nord Cameroun : Plus de 800 présumés ex-combattants et associés de Boko Haram retournent au…
20/09
Assainissement : Yaoundé dispose désormais de sa première station de traitement des boues de vidange
20/09
Formation professionnelle : La Société Nachtigal Hydro Power Company s'engage à appuyer les structures camerounaises
20/09
Boko Haram: 67 écoles restent fermées dans l’Extrême-Nord
20/09
Close to 9,000 bitten, 140 killed by snakes in five years in Cameroon
20/09
Meurtre des élèves de Kumba: pour le Redhac de Maximilienne Ngo Mbe, les personnes condamnées…
20/09
Un avocat accuse Maurice Kamto d'avoir marché sur le sang des soldats récemment tués par…
20/09
Hervé Emmanuel Nkom sur le concert de Valsero: «il n’y avait pas un concert au…
20/09
Cameroon: Army silent over gruesome killing of soldiers in restive Anglophone region
20/09
Crise anglophone : le père d'un soldat décède trois jours après l’assassinat de son fils…
20/09
2021 AFCON Volleyball: Lionesses make history, lift trophy for third consecutive time
20/09
Les Unes des journaux du 20 septembre 2021
19/09
“Entre deux Can à la maison” ou revue historique du football Camerounais de 1972 à…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Cameroun: grève de 700 médecins diplômés en attente d’intégration

Cameroun: grève de 700 médecins diplômés en attente d’intégration

mardi, 03 août 2021 11:27 Jonathan

Les professionnels de la santé des promotions 2013 des facultés médicales du Cameroun, fatigués d’attendre leur intégration à la fonction publique se sont rendu hier aux services du Premier ministre à Yaoundé pour exprimer leur ras-le-bol.

« Nous sommes au chômage depuis un an après sept années de formations, que faisons-nous. » « Les malades meurent et les médecins sans-emplois, quel paradoxe ! » Non à la surexploitation par le privé. » « Non à la suspension verbale de l’intégration. » C’est muni de pancartes affichant ces revendications et frustrations que les quelques 700 médecins sont allés revendiquer leur droit devant les services du Premier ministre à Yaoundé hier lundi 2 aout.

« Nous sommes ici pour montrer notre frustration par rapport à notre situation. Nous sommes 700 médecins au chômage, 700 médecins qui sont livrés à la sur exploitation dans le privé et sous-payés. Nous avons demandé une audience a maintes reprises au Ministère de la Santé trois fois déjà, la troisième fois on nous a dirigé vers un responsable qui ne nous a pas donné d’informations claires, précises et officielles, aujourd’hui nous voulons un résultat clair. » a indiqué l’un des médecins grévistes.

Sortis de l’école en 2020, pour exercer en tant que médecins dans divers domaines, les professionnels de la santé comprennent mal le fait que même après les audiences au ministère de la santé, ils restent toujours sans suite. « Nous n’avons jamais été notifiés de façon écrite du fait que nous ne serons pas intégrés à la fonction publique. Donc nous avons besoin d’un certains nombres de réponses. » souligne un autre médecin gréviste.

Tel que précisé par les médecins, l’arrêté qui soutient leur concours est estampillé par le visas de la primature, comme tel est le cas pour d’autres concours d’intégration directe raison pour laquelle ils ont décidé de se rendre aux service du Premier ministre pour enfin avoir une suite favorable. Ils ont d’ailleurs adressé une lettre à ce dernier, demandant une audience.

Les médecins grévistes ont également envoyé un cri de détresse au Chef de l’Etat pour une reposes plus favorable. « Les concours des médecins se font en fonction des besoins sur le terrain. Nous sommes sortis de grandes écoles de formations d’Etat et au sorti de ces formations, nous ne sommes pas encore intégrés. Nous avons déjà rencontré les autorités compétentes mais sans suites favorable. Nous désirons que le chef de l’Etat se penche sur la question d’intégration des médecins. »

Au vu de leur sort, certains d’entre eux craignent le pire pour leurs cadets académiques étant donné que l’on est passé de 800 à 960 candidats en moyenne par concours.

 S.K.

Leave a comment

C’est le message à retenir des échanges qu’a eu Joseph Dion Ngute le Premier Ministre avec une délégation des membres du Congrès…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930