Alimentation : selon l’OMS, les produits alimentaires pour bébés sont trop sucrés

mardi, 16 juillet 2019 09:28 Danielle Ngono Efondo

La plupart des produits alimentaires pour bébé contiennent trop de sucre et ne sont pas adaptés pour des nourrissons de moins de six mois, révèlent deux études du bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Dans un communiqué publié lundi 15 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé que les aliments mis en marché comme étant appropriés pour les bébés de moins de six mois contiennent trop de sucre. De tels aliments peuvent porter préjudice au développement et à la santé des enfants, alerte l’agence onusienne.

 

En pointant du doigt l’exposition précoce aux produits sucrés, l’OMS met en garde contre le risque de surpoids et de caries dentaires chez les jeunes enfants. Consommer ces produits, y compris des boissons comme les jus de fruits, peut créer une préférence nocive pour ceux-ci, pour le reste de sa vie, avertit l’institution.

 

« Les aliments pour nourrissons et enfants en bas âge doivent être conformes aux diverses recommandations établies en matière de nutrition et de composition. Néanmoins, il existe des craintes sur le fait que de nombreux produits contiennent encore trop de sucres », a déclaré le Dr João Breda, chef du Bureau européen de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles de l'OMS.

 

Cependant, l’OMS recommande, de longue date, que les enfants soient allaités exclusivement au sein pendant les six premiers mois de leur vie. « Une bonne nutrition pendant la petite enfance reste essentielle pour garantir la meilleure croissance et le développement optimal de l'enfant », a souligné le Dr Zsuzsanna Jakab, la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. « Cela permet notamment d’améliorer les résultats pour la santé plus tard dans la vie et de prévenir les risques de surpoids, d'obésité et de maladies non transmissibles liées à l'alimentation », a-t-elle ajouté.

 

L'agence onusienne a élaboré un projet de modèle nutritionnel pour les enfants âgés de 6 à 36 mois afin de déterminer les aliments inappropriés pour cette tranche d'âge. Ce projet a été soumis aux Etats membres et aux parties prenantes pour examen. Le bureau européen de l’OMS a également mis au point une méthodologie permettant d'identifier les aliments commerciaux pour bébés disponibles dans les magasins et de collecter des données sur le contenu nutritionnel mentionné sur les étiquettes, ainsi que d'autres informations présentes sur l'emballage.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment