Selon un rapport du bureau régional de l’OMS, l’art peut être bénéfique pour la santé, tant physique que mentale

mercredi, 13 novembre 2019 09:33 Danielle Ngono Efondo

L’art peut être bénéfique pour la santé, tant physique que mentale. C’est l'une des principales conclusions d'un nouveau rapport du Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Europe, qui analyse les éléments de preuve tirés de plus de 900 publications du monde entier, rendu public lundi 11 novembre 2019.

 

Selon un communiqué le Dr Piroska Östlin, Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe par intérim, « Faire entrer l’art dans la vie de quelqu'un par le biais d’activités telles que la danse, le chant ou la fréquentation de musées et de concerts nous donne une clé supplémentaire pour améliorer notre santé physique et mentale ».

« Les exemples cités dans ce rapport inédit montrent comment les arts permettent de gérer des problèmes de santé pénibles ou complexes comme le diabète, l’obésité ou la mauvaise santé mentale. Ils envisagent la santé et le bien-être dans un contexte sociétal et communautaire plus large, et proposent des solutions là où la pratique médicale habituelle n’a pu, jusqu'à présent, apporter des réponses efficaces », explique le docteur Östlin.

Il s’agit, à ce jour, de l’étude la plus complète d'éléments factuels sur les arts et la santé. Précise ledit rapport. Il étudie les activités artistiques qui visent à promouvoir la santé et à éviter qu’elle ne se détériore, ainsi qu’à gérer et soigner les problèmes de santé physique et mentale et à faciliter les soins palliatifs.

Il examine les bienfaits pour la santé (procurés par une participation active ou passive) dans cinq grandes catégories artistiques : les arts de la scène (musique, danse, chant, théâtre, cinéma), les arts visuels (artisanat, design, peinture, photographie) ; la littérature (écrire, lire, se rendre à des festivals littéraires) ; la culture (fréquenter des musées et des galeries, assister à des concerts, théâtre) ; et les arts en ligne (animation, arts numériques, etc...).

Les exemples cités dans ce rapport inédit de l’agence onusienne montrent comment les arts permettent de gérer des problèmes de santé pénibles ou complexes comme le diabète, l’obésité ou la mauvaise santé mentale. « Ils envisagent la santé et le bien-être dans un contexte sociétal et communautaire plus large, et proposent des solutions là où la pratique médicale habituelle n’a pu, jusqu'à présent, apporter des réponses efficaces », explique le Dr Östlin.

Enfin, le rapport souligne que certaines interventions dans le domaine des arts, en plus de donner de bons résultats, peuvent aussi être plus rentables que des traitements biomédicaux plus conventionnels. Elles peuvent combiner simultanément de multiples facteurs de promotion de la santé (comme l’activité physique et le soutien à la santé mentale) et ne comportent qu’un faible risque de résultats négatifs. Étant donné que les interventions dans le domaine de l’art peuvent être adaptées à des personnes de différents horizons culturels, elles peuvent également être un moyen de faire participer des groupes minoritaires ou difficiles à atteindre.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.