La santé des femmes et des nourrissons au cœur d’un symposium à Douala

vendredi, 04 octobre 2019 07:34 Otric N.

Gynécologues et médecins spécialistes de la santé de la femme et de l’enfant se réuniront lors d'un congrès conjoint du 6 au 11 octobre pour améliorer leurs compétences en matière de fécondation in vitro.

 

Des médecins spécialistes de la santé de la femme et de l'enfant ainsi que des gynécologues tiendront un congrès d'une semaine à Douala du 6 au 11 octobre 2019. La conférence médicale d'une semaine organisée par le Groupe interafricain d'étude, de recherche et d'application sur la fertilité (GIERAF), la Société des gynécologues et obstétriciens du Cameroun (SOGOC) et l'Association franco-camerounaise pour la santé de la mère et de l'enfant (AFCASAME) permettra de réunir des spécialistes venus de différentes parties du monde. La conférence conjointe comprendra le 7ème congrès du GIERAF et le 4ème congrès de l'AFCASAME.

Lors d'une conférence de presse à Douala le 30 septembre 2019, le président du comité organisateur, le Dr Gwet Bell Ernestine, a expliqué que cet événement d'une semaine comprendra des ateliers qui permettront aux médecins d'améliorer leurs compétences dans leurs différents domaines de spécialisation.

Elle a dit qu'ils ont été une certaine amélioration dans la fécondation in vitro et qu'il était grand temps que les gynécologues au Cameroun obtiennent des informations de première main afin d'améliorer la santé des femmes et des nourrissons. Le Dr Gwet Bell Ernestine a également révélé qu'il existe de nouvelles techniques pour faire des choses comme traverser le vagin et l'estomac sans ouvrir l'abdomen pour retirer le bébé.

Pour sa part, le vice-président de la SOGOC, le Dr Jacques Tsingaing, a expliqué que les congrès de cette nature sont une véritable plateforme pour les médecins afin d'améliorer leurs connaissances pour mieux servir la patience. Il a dit que certains des ateliers incluront un atelier sur l'échographie, les techniques chirurgicales et bien d'autres. Il a ajouté que des spécialistes français partageront leurs expériences avec leurs homologues camerounais.

Arrivant à un moment où le taux de mortalité maternelle et néonatale est encore élevé au Cameroun, le Dr Jacques Tsingaing a déclaré qu'il s'agissait d'améliorer leurs compétences afin d'aider à réduire le taux de mortalité des femmes et des enfants pendant l'accouchement. Il a révélé que les statistiques indiquent que le taux de mortalité maternelle et infantile est de 782 sur 100 000 accouchements. Il a dit que les chiffres sont alarmants et qu'il faut faire quelque chose pour arrêter la situation. Il a appelé les médecins camerounais à assister massivement au congrès qui se déroulera du 06 au 11 à Douala.

 

Otric N. 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.