02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
02/12
Séquestration de Maurice Kamto à Douala: Albert Dzongang parle de ce qu'il a vécu
02/12
Récompense: l’écrivaine Djaïli Amadou Amal sacrée Femme d’influence culturelle 2021
01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Actualité
  • Couverture santé universelle : L'UGTC dénonce la non consultation des employeurs et des travailleurs

Couverture santé universelle : L'UGTC dénonce la non consultation des employeurs et des travailleurs

dimanche, 21 novembre 2021 10:00 Innocent D.H.

Le président de l’Union générale des travailleurs du Cameroun (UGTC) a fait cette déclaration à la faveur d’une conférence de presse tenue le 18 novembre 2021. En effet, cette confédération exprime son inquiétude sur la forte probabilité que l’avènement de la Couverture santé universelle (CSU) vienne mettre un terme à l’assurance-maladie.

 

« L’assurance-maladie rentre dans le cadre des normes internationales de travail de l’OIT qui concerne les travailleurs. Par contre, la Couverture santé universelle concerne toute la population d’un pays », explique Isaac Bissala.

Ce qui amène le président de l'UGTC à menacer, « Nous avons des informations que des textes ont été déposés à l’Assemblée nationale pour l’adoption de la Couverture santé universelle. Ces projets de textes ne nous engagent pas. Les employeurs et les travailleurs n’ont pas été associés. Il est dit quelque part qu’il faut les avis des employeurs et des travailleurs parce que le Cameroun a ratifié la Convention 144 sur les consultations tripartites ».

Outre Isaac Bissala, un autre syndicaliste s'insurge : « Le Gicam a demandé le contrat que le Cameroun a signé avec la société privée sud-coréenne qui va assurer la CSU sur toute l’étendue du territoire national pour avoir une idée sur le contenu. Ni aux travailleurs ni aux employeurs le ministère de la Santé n’a rien donné ».

Selon les observations de l'UGTC, le Code du travail est clair sur l’assurance sanitaire d’un travailleur. Cette démarche incombe à son employeur qui doit le prendre en charge et sa famille, sans que celui-ci ne débourse un seul centime. Mais à en croire cette confédération syndicale, une enquête menée par ses soins a révélé que certaines entreprises assurent la prise en charge des travailleurs à 100%, d’autres à 80% et le travailleur cotise 20%. Or, en principe le travailleur ne doit pas cotiser.

« Lorsqu’on met en place la Couverture santé universelle que deviendront les avantages du travailleur ? Nous sommes pour l’assurance-maladie parce qu’il ne faut pas que nous nous retrouvions avec une charge salariale des travailleurs. Dans la couverture santé universelle, on propose que les travailleurs cotisent de 2% à 5%, ce qui sera un impôt supplémentaire pour le travailleur », redoute Isaac Bissala.

Innocent D H

 

Leave a comment

Plusieurs situations de deux poids deux mesures ont été relevées à la lecture des différentes décisions rendues par le Conseil Constitutionnel lors…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031