Cancer du col l’utérus : Le diocèse d’Obala dit non au vaccin administré aux jeunes filles

mardi, 20 octobre 2020 11:33 Innocent D.H.

Pour le Vicaire général de ce diocèse, Mgr Luc Onambele, le vaccin actuellement administré au Cameroun est incomplet. Dans une lettre circulaire adressée ce 19 octobre aux responsables des centres de santé et les chefs d’établissements scolaires du diocèse, le Docteur (Ph D) en santé publique et médecine de prévention donne plus de pressions.  

 

Selon les explications de Mgr Luc Onambele, il existe 18 types de Virus Papilloma Humano (VPH) à l’origine du cancer du col de l’utérus. Or, à en croire le prélat fait, le vaccin administré en ce moment au Cameroun contre le cancer du col de l’utérus est uniquement efficace contre les lésions pré cancérigènes de type 16 et 18 du VPH et non des 15 autres environ.

« Ce vaccin ne change pas le développement de l’infection chez les femmes déjà malades. C’est pourquoi on l’administre chez les filles de 9 à 13 ans.  Pourtant, les jeunes filles de cette tranche d’âge ont été moins représentées dans les essais cliniques qui ont été menés jusqu’à présent. Ce sont celles qui sont un peu plus âgées avec une grande immunogénicité qui ont participé à ces essais cliniques. Pourtant, la médecine basée sur l’évidence scientifique voudrait que les essais cliniques ne se limitent aux résultats intermédiaires, mais qu’ils aboutissent aux résultats définitifs », pense ainsi le Vicaire général du diocèse d’Obala.

Mgr Luc Onambele fait savoir par ailleurs que ce qui se fait dans les écoles, n’est pas un vaccin contre le cancer du col de l’utérus, mais plutôt contre le VPH du type 16 et 18 ou alors contre les infections pré cancérigènes. « On n’a jamais réalisé un essai clinique en utilisant la mortalité ou le cancer invasif comme end-point tel que cela est exigé pour les essais des autres cancers avec des moyens préventifs notamment la mammographie, les hormones pendant la ménopause, la tamoxifene etc. », déplore-t-il.   

En rappel, l’introduction du Gardasil comme vaccin contre le cancer du col de l’utéris et les autres infections génitales liées aux papillomavirus dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV) remonte à la rentrée scolaire du 05 octobre 2020. Objectif de cette campagne, prévenir le cancer du col de l’utérus en vaccinant 400 000 jeunes filles, apprend-on de sources crédibles.

Innocent D H

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.