24/10
Olivier Bilé: L'Afrique ne sera pas un champ d’expérimentation de vaccins aux agendas cachés
24/10
Hommage: L’honorable Cabral Libii salue la mémoire du Professeur Théophile Yimgaing Moyo
24/10
Mvogo Bogo Rigobert Achille: A jamais dans les mémoires
24/10
Turquie : Erdogan ordonne l’expulsion des ambassadeurs mobilisés pour la libération de l’opposant Kavala
24/10
Utilisation des données: Essentielles à l’élaboration et à la planification des politiques
24/10
Coopération Cameroun -Nigéria
24/10
Infrastructure hydraulique: La remise à niveau a été faite par le comité international de la…
24/10
Jean lambert...Nang: Desperate Can
24/10
Marafa Hamidou Yaya: Le choix de l’action - mes dix ans au Minat
23/10
Climat : L’Arabie saoudite vise la neutralité carbone d’ici à 2060
23/10
Can Total des Nations Total Energies 2021: L’accord Cadre désormais signé
23/10
Stationnement inapproprié des camions: Albert Dzongang menace d’organiser un sit - in à Douala
23/10
Lutte contre le Covid -19 : l’Arabie Saoudite accompagne le Cameroun
23/10
Centre Hospitalier Régional d'Ebolowa: La mise en service est pour bientôt
23/10
Mairie de Douala 5ème: Un jeune homme perd la vie dans les eaux de Makepe…
23/10
Commune d'Afanloum: Angèle Meyanga au côté des populations
23/10
“Unesco Youth ICT BoostCamp for Central Africa”: Le Cameroun vit sa première édition
23/10
Covid -19 et attaque mondiale: Quand la menace sur la liberté d’expression a des répercussions…
23/10
Nécrologie: Théophile Yimgaing Moyo n’est plus
22/10
Problème d’hémodialyse à l’hôpital général de Yaoundé: le premier ministre saisi par le collectif des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Actualité
  • Cameroun : L’Ordre des médecins demande à l’Etat plus de protection

Cameroun : L’Ordre des médecins demande à l’Etat plus de protection

mercredi, 29 septembre 2021 14:57 Innocent D.H.

Par l’entre genre de sa vice-présidente, Pr. Gloria Ashuntantang, dans un communiqué publié le 25 septembre dernier, l’Orde national des Médecins du Cameroun (ONMC) dénonce les agressions contre les professionnels de santé en pleine crise sanitaire et réclame plus de protection de l’Etat.    

 

Dans le communiqué de l’ONMC, Pr Gloria Ashuntantang est sans équivoque sur les agressions dont font l’objet les médecins au Cameroun depuis quelques temps. « L’Ordre national des médecins du Cameroun paye un énorme tribut et il est indiqué qu’il soit assisté dans sa mission de service public par les pouvoirs publics. L’ONMC en appelle donc au gouvernement pour que des mesures appropriées soient prises afin que les auteurs de tels actes répondent devant la loi et que les médecins puissent travailler en toute sécurité où qu’ils se trouvent sur toute l’étendue du territoire national », signale la vice-présidente de l’ordre.

Rappelons que cette sortie de l’ONMC n’est pas anodine. Elle fait suite, à deux cas d’agressions physiques sur des médecins dans l’exercice de leur profession la semaine dernière à Yaoundé par des membres de familles des personnes reçues en consultation et soins par ces professionnels de santé. En effet, le premier cas remonte au 21 septembre dernier au Centre de prélèvement de la Covid-19 au Palais polyvalents des sports sur la personne du Dr. Towa. Tandis que, le second cas a eu lieu le vendredi 24 septembre 2021 à l’Hôpital central de Yaoundé (HCY) sur la personne du Pr. Pierre Joseph Fouda, directeur dudit hôpital.

Face à ces actes de violence, les médecins dénoncent : « Le Conseil de l’ordre condamne avec énergie ces autres cas de violence, surtout en cette période délicate liée à la Covid-19 qui voit les médecins au premier front et parfois au péril de leur vie dans des conditions souvent difficiles ». L’Ordre encourage les médecins victimes, à porter plainte face à la récurrence des cas de violence. C’est dans cet ordre d’idée que le Ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie a dans un tweet dimanche dernier, condamné ces agressions. Le membre du gouvernement a écrit, « En tout état de cause, les agressions exercées ces jours sur le personnel de santé, sont inacceptables, car des voies de recours existent ». 

On le voit très bien la violence sur fonctionnaire prend des proportions inquiétantes dans la société camerounaise. Il y a quelques semaines, c’étaient les forces de maintien de l’ordre qui payaient le lourd tribut, aujourd’hui ce sont les personnels de santé qui en sont victimes.

Innocent D H

Leave a comment

503 384 camerounais ont fait confiance au candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, et lui ont permis d’obtenir la deuxième…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031