Affaire clinique Marie O' à Douala : Le ministre de la Santé Publique lève la suspension

jeudi, 04 juin 2020 11:30 Nicole Ricci Minyem

C’est par une lettre envoyée au Préfet du département du Wouri que le Dr Manaouda Malachie ordonne que cette institution hospitalière reprenne ses activités, conformément aux directives du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

 

« Par lettre ci-dessus portée en référence, j’ai instruit la fermeture de la polyclinique Marie O' de Douala, au regard de ses activités en violation de l’Arrêté du 20 Avril 2020, portant création et fonctionnement des Centres spéciaux de prise en charge des patients du Covid 19.

Conformément aux nouvelles orientations du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, relatives à l’implication des structures privées dans la lutte contre la Covid-19, et dans l’attente de l’aboutissement des concertations engagées avec les responsables de l’Ordre des Médecins du Cameroun,

Je vous saurais gré des dispositions que vous voudriez bien prendre en vue de la réouverture de la polyclinique Marie O' de Douala… ».

Une décision qui vient mettre un terme à plusieurs semaines d’inquiétude

Surtout, celle du personnel soignant de cette institution hospitalière qui, depuis la fermeture de leur lieu de travail, ne savait plus à quel saint se vouer.

Car, faut-il le rappeler, au cours des heures qui ont suivi la pose des scellés, on avait pu voir des visages affligés, des mines accablées de ces hommes et femmes qui pensaient avoir perdu leurs moyens de subsistance.

Quid des malades

Tous ceux qui ont pu bénéficier des soins de santé au niveau de la polyclinique Mari O, sont unanimes : La prise en charge des malades, la disponibilité du personnel soignant, la réactivité des médecins face aux cas qui leur sont confiés ne souffrent d’aucune contestation.

D’ailleurs, pour Marie Flore Ekoumé, ex patiente qui se confiait au micro de certains confrères de Douala lors de la fermeture de Marie O, « Je ne suis pas certaine qu’ici à Douala, nous ayons actuellement un hôpital qui soit ainsi disposé à prendre en charge les malades avec autant de professionnalisme. Vous savez bien que lorsque vous arrivez à l’hôpital, c’est à partir de l’accueil reçu que votre mal commence à s’en aller donc, durant ma prise en charge ici, je n’ai eu à me plaindre de rien… ».

Cette réouverture peut-elle résoudre les problèmes de fond ?

Celui des coûts des soins de santé, pour les malades atteints du Covid-19. Qu’on ne se leurre point, cette pandémie est devenue la vache à lait de certains praticiens et, bien qu’une note du ministre de la Santé Publique indique clairement qu’aucun centime ne soit exigé aux malades, ils sont nombreux qui jouent encore au plus malin, notamment avec la mise sous oxygène.

L’on espère que les concertations engagées avec l’Ordre National des Médecins du Cameroun vont remettre les pendules à l’heure.

En attendant également que la problématique de l’inhumation dans la dignité, des personnes décédées du Covid 19 trouve des solutions.

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.