L'élection de 2025 "est certaine, mais encore lointaine. Il faut être choisi par le bon Dieu pour occuper ce prestigieux poste", Franck Biya

vendredi, 19 février 2021 13:23 Nicole Ricci Minyem

Dans un communiqué qui lui est attribué et repris sur les réseaux sociaux, le fils ainé du Chef de l’Etat Cameroun aurait entre autres laissé entendre que bien qu'il est certes « très sensible aux vœux de ces nombreux compatriotes, il leur donnera une réponse en temps opportun… ».

 

Le Communiqué

« Depuis quelques temps, des camerounais de tout bord manifestent à travers les médias et réseaux sociaux, leur sympathie et surtout la volonté de voir M. Franck Emmanuel Biya, fils du Chef de l’Etat se porter candidat à la prochaine élection présidentielle du Cameroun.

La prochaine élection présidentielle se tiendra en 2025 : elle est certaine, mais encore lointaine. Il faut être choisi par le bon Dieu pour occuper ce prestigieux poste.

M. Franck Emmanuel Biya est un camerounais très discret, qui jouit de tous ses droits, et par conséquent, est libre de se présenter ou non à toute élection au Cameroun.

Ces compatriotes qui l’exhortent volontairement à accepter d’être leur champion le moment venu s’organisent déjà pour certains en associations, avec légalisations, placements des cartes d’adhésions, de cotisations, dons, legs Etcétéra.

M. Franck Emmanuel Biya suit de près cette actualité et reste d’humeur égale face à cet appel, mais tient à préciser qu’il n’a jusqu’à présent donné mandat à personne pour initier quoi que ce soit. De plus, il ne reconnaît aucun coordonnateur d’aucun mouvement sans exception en liaison directe avec lui.

M. Franck Emmanuel Biya qui est sous l’effet de la surprise et même de l’étonnement par cette initiative spontanée, et très sensible aux vœux de ces nombreux compatriotes, leur donnera une réponse en temps opportun ».

Le "digne successeur de son père"

Il faut relever que c’est depuis de nombreux mois déjà que la toile est inondée par ces appels, invitant Franck Emmanuel Biya à être leur candidat lors de l’élection présidentielle de 2025. Du point de vue des initiateurs de cette action, il est le « meilleur choix, celui là même qui est capable de combler leurs aspirations et de conduire le Cameroun vers l’atteinte des objectifs visés.

Une position qui tranche avec la posture des militants et sympathisants des autres formations politiques.

Que ce soient ceux du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale ou encore ceux du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, sans parler des Camerounais – membres des autres formations politiques ou de la société civile, « il n’est pas question d’assister à une succession à la tête du pays, parce que le Cameroun n’est pas un royaume mais plutôt un Etat… ».

La bataille n’est pas encore engagée mais, elle s’annonce rude. Cependant, au-delà des slogans, ce sont les programmes présentés par les uns et les autres, en plus des réalisations faites sur le terrain qui vont définir les critères de l’Homme qui va présider à la destinée de l’Afrique en miniature.   

 

Nicole Ricci Minyem  

 

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le vendredi, 19 février 2021 10:40
Coopération: le Japon apporte plus d’un milliard de F au plan de reconstruction des régions anglophones

Le Japon vient de débloquer au bénéfice du Cameroun un financement de 2 millions 750 000 dollars, soit 1 492…


Innocent D.H. Publié le mercredi, 17 février 2021 13:16
Entreprises publiques : Le FMI entend accompagner le Cameroun renforcement de la Gouvernance et de la surveillance financière

C’est sans doute pour atteindre cet objectif que le département des finances publiques du Fonds monétaire international (FMI) effectue une…


Santé

Innocent D.H. Publié le mardi, 23 février 2021 15:13
Cameroun : Le Minsante annone la survenue d’une nouvelle épidémie de poliomyélite dans la ville de Yaoundé

L’annonce est faite par le Ministre camerounais de la Santé publique (Minsante) dans un communiqué daté de ce lundi, 22…


Nicole Ricci Minyem Publié le mardi, 16 février 2021 13:21
Arnaques et mauvais traitements dans les hôpitaux : On peut désormais composer le 1506 pour dénoncer

C’est du moins l’une des principales informations contenue dans le communiqué signé ce lundi, par Manaouda Malachie – ministre de…


Videos