Recherche d’une paix durable : Les Etats-Unis réaffirment leur soutien au Cameroun

mercredi, 03 juillet 2019 11:48 Liliane N.

C’est le message à retenir des échanges qu’a eu Joseph Dion Ngute le Premier Ministre avec une délégation des membres du Congrès américain. La rencontre a eu lieu hier 02 juillet 2019, à l’Immeuble étoile sis à Yaoundé.

 

La délégation des membres du Congrès américain qui a échangé avec Joseph Dion Ngute, le chef du gouvernement était conduite par la démocrate Karen Bass. La priorité des échanges a été accordée aux régions camerounaises en proie aux crises et à l’instabilité. On peut citer les deux régions anglophones notamment le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la région septentrionale de l’Extrême-Nord perturbée par la secte terroriste Boko Haram.

 

Karen Bass a indiqué que son pays les Etats-Unis reste prêt à soutenir les initiatives du Cameroun visant la quête de la paix durable et de la stabilité du territoire national. Karen Bass qui arrive au Cameroun pour sa première fois, et ce dans le cadre d’une visite de travail, s’est engagée à revenir. Pour sa deuxième venue, il sera question pour elle, de marquer « l’accompagnement de son pays dans la recherche d’une paix durable au Cameroun ». La chef de délégation qui s’est dite satisfaite de la qualité de l’échange avec Joseph Dion Ngute a déclaré «gâce à notre Ambassade, nous continuons à monitorer la situation ».

 

Pour le chef du gouvernement, le déplacement des membres du Congrès américain est une action à saluer. « Nous l’apprécions à sa juste valeur. Car il est toujours bon de vouloir la réalité de ses propres yeux et non de se contenter de ce que relatent les médias  et autres réseaux sociaux », a-t-il déclaré.

 

En plus des questions liées à l’instabilité et la quête de la paix durable, l’attention de la délégation américaine s’est aussi portée sur la prise en charge du Vih/Sida au Cameroun. Karen Bass a salué les avancées que connait ce secteur dans notre pays. Notons que le 16 février 2018, André Mama Fouda Ministre de la Santé de l’époque, avait signé une circulaire donnant de nouvelles orientations en ce qui concerne la prise en charge de l’épidémie. On peut citer entre autres orientations, la mise sur pied de l’approche «Traitement pour tous». Il est question de mettre le patient sous traitement Arv aussitôt il est détecté séropositif.

 

Il y a également la rétention qui consiste en un suivi permanent du patient à travers différents checkups afin de surveiller l’évolution de la maladie.

 

Liliane N. 

 

Leave a comment