Promotion du vivre-ensemble : Les chefs traditionnels Sawa prêts à accompagner le gouvernement

mercredi, 12 juin 2019 09:04 Liliane N.

Joseph Dion Ngute le Premier Ministre a reçu dans son département ministériel, deux délégations de la communauté Sawa.

 

La première délégation à qui le chef du gouvernement a accordé une audience le 11 juin 2019, était celle conduite par Jean Yves Douala Manga Bell du canton Bell. Le message principal et essentiel transmis à Joseph Dion Ngute, est la disponibilité de la communauté Sawa à accompagner le gouvernement dans la promotion du vivre-ensemble. Jean Yves Douala Manga Bell a d’ailleurs fait remarquer au Premier Ministre que Douala est une ville qui accueille et abrite « tous les camerounais ». L’occasion a été idoine aussi pour féliciter celui qui préside aux destinées du Premier Ministère depuis le remaniement ministériel du 4 janvier 2019.

 

La deuxième délégation reçue à l’immeuble étoile était celle conduite par François Nkotti, artiste-musicien par ailleurs promoteur du de la Foire musicale, artistique, industrielle et commerciale (Fomaric). Ce dernier a sollicité le parrainage du chef du gouvernement pour la prochaine édition de la Foire. L’occasion s’est révélée également idoine pour lui, pour remercier le Président de la République qui a reconnu son festival comme festival d’utilité publique.

 

A titre de rappel, Fomaric a vu le jour en 1993. Il a été reconnu d’utilité publique par décret présidentiel N°2018/800 le 19 décembre 2018. Cette position lui a conféré une légitimité officielle et quelques avantages de la part de l’Etat, comme des subventions par exemple. Cette reconnaissance de la Nation est un palier supplémentaire dans l’existence de cet organisme dont l’évènement fait formellement partie du patrimoine et du calendrier de la ville sur les berges du Wouri depuis la signature, le 13 février 2017, d’une convention de partenariat avec la Communauté urbaine de Douala.

 

Réagissant par rapport à cette promotion de son festival, François Nkotti avait déclaré « ça a été une très grande surprise pour moi. Le festival FOMARIC est créé depuis 1993. J’ai toujours essayé de me battre depuis lors pour qu’il se tienne à Douala. A un stade, la Communauté urbaine l’a reconnu comme évènement de la ville. Alors, lorsque le chef de l’Etat décide qu’il est un événement d’utilité publique, c’est une grande bénédiction pour moi, pour tous ces jeunes qui travaillent tous les jours pour faire de FOMARIC l’évènement phare de la ville de Douala. Il est vrai que nous l’avons fait pendant plusieurs années sans soutien, mais je dis merci à l’Éternel qui a inspiré le chef de l’Etat. Merci au président Paul Biya ».

 

Liliane N.

Leave a comment