Vies des partis politiques: le MRC de Maurice Kamto perd-il son aura?

vendredi, 19 février 2021 08:58 Liliane N.

Entre démissions et déchirures internes, certains anciens fervents laudateurs du Mouvement pour la renaissance du Cameroun pensent qu’il a besoin de se réinventer.

Ces derniers temps, l’actualité au sein du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a été marquée par des démissions, des sanctions disciplinaires et même des déchirures internes. Depuis la non-participation du MRC aux élections législatives et municipales, la fracture entre certains cadres du parti et le leader s’est fait ressentir. En plus de cela, on observe que politiquement parlant, le parti n’a depuis lors pas posé d’actions avec un réel impact.

Les anciens militants comme Célestin Djamen et Martin Ambang aujourd’hui démissionnaires du MRC en ont voulu particulièrement à Maurice Kamto pour avoir décidé de façon unilatérale de la non-participation du parti aux élections législatives et municipales.

«Le fonctionnement du parti est pire qu’une autocratie. Le président du parti gère le parti avec quelques membres du Directoire. J’ajoute les détournements des fonds, le monnayage des places. Le parti ne répond plus aux aspirations de 2012», a déclaré en conférence de presse Martin Ambang.

Pour Me Christian Ntimbane Bomo tout comme le Social Democratic Front, le MRC a un besoin de se réinventer.

Retrouvez ci-dessous sa tribune

«Désolé chers amis, la configuration actuelle du MRC et son déploiement politique sont très en deçà de la lutte pour la démocratie, le changement et l’alternance au Cameroun. Cette croyance de certains fanatiques, écorchés vifs, à la capacité du MRC dans son état actuel à faire bouger les lignes, devient à la limite un blocage au changement.

Au-delà de toute émotion, seule la prise de conscience collective de cette réalité évidente par les membres et soutiens de ce parti pourrait créer une nouvelle dynamique. Ce parti que nous considérons comme la tête de proue du changement doit absolument se réinventer pour continuer à jouer son rôle de chef de file de l'opposition du changement.

À défaut, le MRC comme le Sdf autrefois, sera l'accompagnateur du " Après Biya, c'est Biya" qui se prépare activement sous nos yeux.»

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le vendredi, 19 février 2021 10:40
Coopération: le Japon apporte plus d’un milliard de F au plan de reconstruction des régions anglophones

Le Japon vient de débloquer au bénéfice du Cameroun un financement de 2 millions 750 000 dollars, soit 1 492…


Innocent D.H. Publié le mercredi, 17 février 2021 13:16
Entreprises publiques : Le FMI entend accompagner le Cameroun renforcement de la Gouvernance et de la surveillance financière

C’est sans doute pour atteindre cet objectif que le département des finances publiques du Fonds monétaire international (FMI) effectue une…


Santé

Innocent D.H. Publié le mardi, 23 février 2021 15:13
Cameroun : Le Minsante annone la survenue d’une nouvelle épidémie de poliomyélite dans la ville de Yaoundé

L’annonce est faite par le Ministre camerounais de la Santé publique (Minsante) dans un communiqué daté de ce lundi, 22…


Nicole Ricci Minyem Publié le mardi, 16 février 2021 13:21
Arnaques et mauvais traitements dans les hôpitaux : On peut désormais composer le 1506 pour dénoncer

C’est du moins l’une des principales informations contenue dans le communiqué signé ce lundi, par Manaouda Malachie – ministre de…


Videos