Saint Eloi BIDOUNG « KAMTO EN FUITE »

lundi, 21 septembre 2020 13:51 Stéphane Nzesseu

Beaucoup ne le savent pas. Mais L’ancien conseiller municipal RDPC de la commune de Yaoundé 6e a participé à la naissance du mouvement politique fédérant les forces vives de la nation que se voulait être le MRC quand l’idée avait jailli de l’esprit du Pr Alain FOGUE. Aujourd’hui, St Eloi Bidoung démontre combien la présidence Kamto a fait déraillé ce mouvement de ses objectifs initiaux.

 

La fuite est une défense. Lorsque l’on est acculé, quand on a perdu toutes ses ressources y compris sa science, son honneur et sa dignité, quand on a perdu le sens des valeurs, la peur du gendarme, quand on a plus de place chez les Hommes normaux, on fuit pour ne pas affronter le pire. On fuit pour que plus rien de grave n’arrive encore. Il reste que c’est une attitude propre aux lâches, aux inconséquents et à ceux qui ont des choses à se reprocher.

 

Pour Saint Eloi Bidoung, « Maurice Kamto a des comptes à rendre à ceux qu’il a bluffés. Ceux à qui il a donné des assurances quant à sa victoire contre Paul Biya lors de la dernière élection présidentielle lui demandent des comptes, quand on lui demande des comptes, il crie au règlement de comptes. Et pourtant il doit rendre de grands comptes. Toutes ses sommes secrètement rassemblées dans les milieux aussi obscurs que leurs objectifs devaient être remboursées par l’octroi de marchés publics à la pelle (fictifs et affectifs), des largesses fiscales et des tolérances douanières. Il leur en avait fait la promesse. Comment peut-il tenir ses engagements face aux pressions que vous exercez sur le président de Facebook sur les pages des réseaux sociaux. D’où la fuite. La fuite en avant. Mais il n’ira pas loin, car les compromissions ont été tellement énormes dans ce mensonge qu’il n’est pas exclu, que Maurice Kamto fasse l’objet d’un grand procès pour « escroquerie, abus de confiance aggravée, faux et usage du faux ». »

 

Maurice Kamto choisi la fuite en avant pour ne pas dire la vérité à ses militants et aux camerounais. Saint Eloi Bidoung interroge ses liens avec la brigade anti Sardinard, mais aussi ses liens avec les lobbies ethno fascistes qui veulent fracasser la notion de vivre ensemble si chère à tous les camerounais. De plus, Saint Eloi Bidoung affirme que Maurice Kamto serait incapable de dire le montant exacte des collectes reçues pendant la période électorale. « Les meetings et les marches blanches ne font plus recettes. Disons même que personne n’en veut plus. Autant les sous-préfets que les tontinards personne n’achète plus cette marchandise. Maurice Kamto a piteusement fait faillite dans la boutique des marches et des revendications populaires des victoires volées. Il fallait qu’il trouve un autre créneau pour rester sur le marché, même s’il fallait faire un sacrifice. Il a vendu le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, pour se relancer dans une autre affaire : le boycott des élections régionale 2020. Et il paraît que cela paie en termes d’enrichissement personnel et d’appauvrissement du parti. Mais pour Maurice Kamto, ce qui compte c’est son gain personnel et non ceux de PendaEkoka, Sam Severin Ango ; Dzongang, Sihm, Ndoki, Lipot, Célestin Njamen, Fogué… »

Il serait peut-être sur les traces de Ni John Fru Ndi…

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Liliane N. Publié le mercredi, 28 octobre 2020 09:56
Marché des jeux sur Smartphone en Afrique: Le camerounais Kiro’o Games fait son entrée sur play store

Grâce à une opération de Crowfunding qui a conduit à la mobilisation d’une enveloppe de 190 millions de FCFA, la…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 23 octobre 2020 17:13
Riposte au Covid-19 : Le FMI salue la transparence du Cameroun dans l’attribution des contrats

Selon Mitsuhiro Furusawa le Cameroun a fait montre de transparence dans l’attribution des contrats aux entreprises, en rapport avec le…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.