Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2419670
Confirmed
5814885
Deaths
360412
CAMEROUN
Recovered
1996
Confirmed
5436
Deaths
175

Elections législatives et municipales : L'honorable Bapooh Lipot appelle à voter le Rdpc

jeudi, 06 février 2020 08:49 Liliane N.

Les listes de la faction de l’Union des populations du Cameroun qu’il dirige ayant été rejetées par Elections Cameroon, l’honorable Robert Bapooh Lipot recommande à ses militants de voter le Rassemblement démocratique du peuple camerounais. C’est l’une des quatre résolutions prises au cours d’une réunion du Comité directeur du parti. 

 

En conférence de presse organisée le dimanche 2 février 2020, le Député Robert Bapooh Lipot a demandé aux militants de sa faction de l’Union des populations du Cameroun (Upc), d’accorder leur voix aux candidats présentés par le parti au pouvoir. «Nous appelons nos militants et sympathisants à voter pour les listes de l’UPC là où nous avons les listes et apporter le soutien de l’UPC au RDPC, son allié, là où l’UPC n’a pas présenté de candidatures», a-t-il déclaré.

Lors de la conférence de presse, le Député sortant de l’upc a laissé transparaître son mal-être par rapport au rejet des listes que son parti a présenté pour les élections législatives et municipales.  Pour lui c’est une action qui a visé à déstabiliser le parti. «Une action qui est très mal digérée par les militants et les sympathisants de l’Union des Populations du Cameroun », a-t-il ajouté.

Toutefois, le Député sortant n’est pas dans la logique du boycott. Il a appelé aux militants de sortir en masse pour se rendre aux urnes le 9 février prochain. Une position de cette faction de l’Upc qui contraste avec celle de l’Upc-Manidem. Dans un communiqué récemment publié, cette formation politique affirmait militer pour le boycott des élections. L’une des raisons avancées étant que le contexte actuel du Cameroun n’est pas propice à la tenue des élections.  

Cet Upc a évoqué la crise sociopolitique dans les régions anglophones, qui selon lui, empêche le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (Noso) d’être de la partie le 9 février 2020, jour du vote du double scrutin.

« ...On sait très bien que dans le NOSO où les autorités administratives elles-mêmes sont protégées derrière des sacs de sable, il est aberrant de demander aux populations civiles sans protection d’aller voter. Ces populations ne se rendront donc pas aux urnes et le régime procèdera au bourrage des urnes et ensuite déclarera que le NOSO a voté. Aller aux élections dans ces conditions est une attitude irresponsable à l’égard des populations du NOSO», peut-on lire dans ledit communiqué. 



Liliane N.  

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.