Cameroun-recadrage : Issa Tchiroma réagit au « mémorandum de la ligue du Grand Nord » 

mardi, 05 mai 2020 12:55 Innocent D H

Le journal le Jour en date du 27 avril 2020 a relayé l’information sur un mémorandum des problèmes des fils du Septentrion qui sembleraient se désolidariser du Président Paul Biya pour se rallier au MRC et à son dirigeant. A la suite de ce sujet qui a fait la une de l’actualité récemment, Issa Tchiroma, le président national du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC) vient de monter au créneau pour un recadrage. 

 

Dès l’entame de ses propos, Issa Tchiroma Bakary rappelle les faits qui ont marqué l’actualité concernant le sujet au moment où le Cameroun. « Pendant que notre pays, à l’instar d’autres Nations, ploie sous la menace existentielle d’un ennemi d’autant plus redoutable et cruel, qu’invisible et implacable, le journal « Le Jour » dans sa parution du 27 avril 2020, jette un gros pavé dans la mare de la classe politique, de la société civile, mettant ainsi un terme à la nécessaire trêve des confiseurs, observée par tous, au nom de l’Union sacrée, rempart et antidote à ce terrible virus », rappelle-t-il. 

Le président national du FSNC, pose la nécessité de mobiliser toutes les énergies pour vaincre cet ennemi commun et cruel, car dit-il, « il y a un temps pour tout », notamment « un autre temps pour la politique politicienne ». 

Le Choix du FSNC

« Je voudrai en ma qualité de président du FSNC, l’un des pères fondateurs de la coordination des partis politiques de l’opposition lors de la période dite de braises, l’un des pères fondateurs et modérateur de la coalition des Partis politiques de l’opposition des années 2000(…). Je commence d’abord par réaffirmer pour dissiper tout doute et tout malentendu que le FSNC dont je préside à la marche, à l’humanité de ses dirigeants, a choisi d’accompagner le Président Biya jusqu’à la fin heureuse de sa carrière politique », martèle Issa Tchiroma Bakary. 

Parlant de la géopolitique septentrionale, l’ancien ministre de la communication, souligne pour le rappeler qu’à la faveur de la convocation de tous les partis politiques présents à l’Assemblée nationale pour la concertation et la coordination  de la lutte contre la pandémie de Covid-19, par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, « les partis politiques, porteurs de la légitimité du septentrion que sont le RDPC, l’UNDP, le FSNC et le MDR ont renouvelé au Premier Ministre leur soutien total à la politique menée par le Président de la République à la tête de notre Nation, et ont demandé au Premier Ministre, Chef du Gouvernement de rassurer le Président de la République de leur soutien total et indéfectible. Qui en dehors des dirigeants de ces partis politiques, détiendraient légitimité élective et autorité morale pour décider de la rupture ou de la consolidation d’une alliance ? », s’interroge Issa Tchiroma. 

L'ingénieur SUPMECA parlant du Septentrion questionne pourquoi le Grand Nord suscite tant de convoitises ? Il réalise après réflexion qu’en démocratie, démographie est synonyme de pouvoir ; parce que 50% des pauvres et parfaitement illettrés disposent du pouvoir de désignation de celui qui présidera aux destinées de la Nation, parce que de son poids démographique de 1992 à ce jour, le vote du septentrion a été déterminant pour la désignation du Président de la République. De ce fait, Tchiroma pense que « quiconque aspire à gouverner notre Nation par voies démocratiques ne resterait indifférent ou à l’écart de ce vivier électoral. Je comprends pourquoi les thuriféraires du MRC ont estimé utile, par les artifices et des mises en scène dignes des impresarios hollywoodiens, d’annoncer urbi et orbi le divorce de l’alliance Septentrion-RDPC-Paul Biya ». 

Issa Tchiroma Bakary dans la conclusion de ses propos, invite les Camerounais dans leur ensemble à s’inscrire massivement sur les listes électorales. « C’est ça la panacée universelle à tous nos problèmes », conseille-t-il. 

 

Innocent D H

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.