11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues

Cameroun : Célestin DJAMEN créé "enfin" son parti politique

mercredi, 14 avril 2021 23:00 Stéphane Nzesseu

On l’a annoncé depuis sa sortie fracassante du MRC. Il a attendu le bon moment pour officialiser son projet. Désormais, Célestin DJAMEN a lui aussi son instrument pour assurer son positionnement politique.

 

Pendant très longtemps, l’ancien cadre du SDF et du MRC nourrissait l’ambition de mettre sur pied sa propre formation politique. Aujourd’hui, c’est fait. Il est aujourd’hui le président de l’APAR, entendez « Alliance Patriotique et Républicaine du Cameroun ».

L’accomplissement d’un parcours politique où à plusieurs reprises, il a subi selon lui, humiliation et déconsidération. Sa voix ne se faisait plus entendre, et parfois, il ne comprenait plus les choix politiques des patrons des partis politiques dans lesquels il était. Au départ, il se serait bien contenté d’une fonction de maire ou de député, mais comme le MRC n’a pas voulu le lui offrir, aujourd’hui il va se donner des moyens propres pour y arriver.

Le nouveau patron politique de l’APAR n’est pas très ambitieux. Son objectif paraît très simple. Puisque le MRC a déjoué ses projets en annonçant la veille du jour de fermeture du dépôt des dossiers de candidature pour les municipales et législatives que le parti ne prendra pas part aux échéances électorales, il était hors de question pour lui de continuer de travailler avec ce parti politique.

Or, son positionnement traditionnel en tant qu’opposant lui empêche de prendre une carte au sein du RDPC. Pis, ce n’est pas garanti qu’avec cette carte, il aura le champ libre pour assouvir ses ambitions politiques. Il était donc question pour lui d’envisager la création d’un parti politique à laquelle il donnerait une orientation qui lui sied.

En attendant découvrir le réel positionnement idéologique du nouveau parti de Célestin DJAMEN (pro gouvernemental ou pas), il n’est pas superflu de dire que ce ne sont pas les idéologies qui conduisent les choix du nouveau président de l’APAR. Il a prouvé lors de son passage au SDF puis au MRC que les questions d’idéologies politiques ne sont pas les points sur lesquels il met le plus grand accent. Le plus important c’est de réussir à tirer son épingle du jeu, à se positionner.

Désormais, il a les mains libres pour se déployer et qui sait, dans quatre ans, espérer glaner un siège au parlement ou une place à la tête d’une mairie contrôlée par le RDPC. Pour ce faire, Célestin Djamen doit maintenant aller à la conquête de ceux qui voudront bien collaborer avec lui. Puisqu’une entreprise politique n’est pas une œuvre solitaire. A moins que l’objectif ne soit qu’une responsabilité d’un portefeuille ministériel ou alors de Directeur d’une grande Société d’ETAT. Bon vent à l’APAR…

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Après la publication des résultats officiels de la présidentielle du 7 octobre 2018 par le Conseil constitutionnel, la prochaine étape du processus…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930