Bangangté : l’élection du Maire renvoyée à jeudi faute de quorum

lundi, 03 mai 2021 21:58 Stéphane Nzesseu

Il n’y aura pas eu élection ce lundi à Bangangté. La raison, plus de la moitié du Conseil Municipal n’est pas d’accord avec le choix du Comité Central pour la tête de la Mairie de la capitale départementale du NDE.

 

Sur 40 conseillers municipaux qui devaient répondre présents ce matin pour procéder à l’élection du nouveau Maire de la ville de Bangangté, ils sont seulement 16 qui sont entrés dans la salle des travaux. Ils sont donc 24 conseillers municipaux qui ont tout simplement boycotter la session extraordinaire de ce lundi matin. Et pourtant, d’après les informations à notre disposition, les 24 conseillers étaient bel et bien dans la ville. Ils ont pris part la veille à la réunion de concertation organisée par le représentant du Comité Central du RDPC. Ils ont pris part à cette élection avant l’heure. Election qui tenait lieu d’investiture pour le choix du nouveau Maire. Une élection qui ne s’est pas tenu selon les règles de la démocratie selon les différents membres dudit conseil municipal. Et ils ont réussi à signifier leur désaccord le lendemain (ce lundi matin).

 

Si l’on s’en tient aux résultats issus des urnes la veille, c’est le fils de Marcel NYAT Djifendi qui a été élu. Or, les chiffres nous apprennent qu’il va remporter cette élection sur un score de 21 voix pour lui et 19 voix pour son challenger, Lambert Tchoumi. Si c’était si transparent, comment comprendre que moins de 12 heures plus tard, le vainqueur ne rassemble même pas les 21 personnes qui lui ont donné les voix quelques heures plus tôt. C’est symptomatique de ce que ce candidat du RDPC est littéralement vomi par ses collègues conseillers municipaux.

 

Depuis le décès du précédent Maire de la ville, le Dr Jonas Kouamouo, la ville de Bangangté attend de connaître son nouveau Maire. Selon la loi, le défunt maire devrait être remplacé dans les 60 jours après son décès. Bien que la commune de Bangangté soit entièrement une commune 100% RDPC, il ne demeure pas moins que les rivalités au sein du conseil sont très fortes. Le choix du comité central du RDPC cette fois ne correspond pas aux attentes des conseillers locaux et même des populations de la commune.

Le préfet du département du NDE a décidé, comme le prescrit la loi, de renvoyer les travaux à jeudi 11 heures dans la salle de conférence de la commune de Bangangté. Cette fois, plus besoin du quorum pour procéder à l’élection. Et cette fois-là, ce sera à la majorité simple que le Maire sera élu en cas de non satisfaction du quorum. Depuis ce lundi après-midi, l’heure est aux négociations qui s’annoncent plus intenses.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos